Thierry Magnier proteste contre la censure de la DASCO | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 11.10.2016 à 18h52 (mis à jour le 11.10.2016 à 22h39) JEUNESSE

Thierry Magnier proteste contre la censure de la DASCO

Photo OLIVIER DION

Une circulaire interne de la Direction des affaires scolaires de la ville de Paris demande le retrait du Dictionnaire fou du corps et de Beta… civilisations des espaces lecture des écoles et centres de loisirs.
 

"Nous avons pris connaissance d’une circulaire interne de la DASCO (Direction des affaires scolaires de la ville de Paris) demandant le retrait des espaces lecture des écoles et centres de loisirs de deux ouvrages comportant "des vignettes qui peuvent choquer de jeunes enfants ou leurs parents" : Beta… civilisations, de Jens Harder, paru chez Actes Sud-L’An 2 et Dictionnaire fou du corps, de Kathy Couprie publié par Thierry Magnier",  proteste dans un communiqué Thierry Magnier, patron des éditions du même nom (groupe Actes Sud) qui estime sa maison "victime de censure".

Le Dictionnaire fou du corps, de Katy Couprie, paru en novembre 2012, est "une exploration sans limite du corps humain, de l’abdomen aux zygomatiques, une encyclopédie décalée et inattendue, à la fois drôle et poétique, un mélange savoureux, calculé, pesé et jubilatoire", selon son éditeur. Celui-ci rappelle que le livre a été soutenu par une bourse du Centre national du livre, a été largement salué par la presse et récompensé par la Pépite du livre OVNI 2012 décernée par le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, et par un BolognaRagazzi 2013 dans la catégorie non-fiction, remis par la Foire internationale du livre de Bologne.

Remise en cause de la création

"Ce genre de réaction est extrêmement dangereux car il permet d'écarter un livre qui fait peur ou qui dérange, ce qui remet en cause toute la création de l’édition pour la jeunesse", a déclaré à Livres Hebdo Thierry Magnier, qui s'inquiète d’une réaction en chaîne, et d’un retrait du livre de toutes les classes et de toutes les bibliothèques.  

"Nous comptons sur vous pour que l’édition jeunesse reste un lieu de création inventif et libre, nous soutenir dans cet engagement quotidien. Parce qu’aujourd’hui plus que jamais, nous devons rester vigilants pour que les œuvres puissent circuler librement et pour que le plus grand nombre puisse y accéder !" conclut le communiqué.  
 
close

S’abonner à #La Lettre