Rentrée BD

Ruppert et Mulot, « La part merveilleuse. Les mains d'Orsay » (Dargaud) : En avant, toutes !

La part merveilleuse - Photo © DARGAUD

Ruppert et Mulot, « La part merveilleuse. Les mains d'Orsay » (Dargaud) : En avant, toutes !

Ruppert et Mulot débutent une série de science-fiction palpitante où s'entremêlent violence et poésie. Tirage à 15000 exemplaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Claire Norot,
Créé le 15.09.2021 à 10h00,
Mis à jour le 15.09.2021 à 18h09

Après Les petits boloss (L'Association, 2020), recueil de travaux divers où s'exprimait leur inusable inventivité graphique, Ruppert et Mulot reviennent à une forme de bande dessinée plus classique, dans la ligne de La grande odalisque (Dupuis, 2012, avec Bastien Vivès) ou La technique du périnée (Dupuis, 2014).

Orsay, un jeune homme tranquille de dix-neuf ans habite chez ses parents dans un village paisible, dans une France qui ressemble en tout point à la nôtre si ce n'est la présence de « toutes ». Les toutes sont des êtres fantastiques pacifiques qui prennent des formes variées, mi-monstres, mi-œuvres d'art, et qui disparaissent quand on les arrose. Après avoir suscité la panique à leur arrivée, ils sont aujourd'hui plutôt acceptés. Mais certains d'entre eux semblent devenir agressifs et Orsay en fait les frais. Attaqué par une créature, il se défend et se retrouve avec des mains « en toute », qu'il peut transformer à sa guise. Il va alors rencontrer d'autres humains qui ont eux aussi subi ce genre de mutations, et qui n'ont pas l'intention d'utiliser leurs nouvelles capacités à des fins inoffensives et pacifiques...

Dans ce premier tome de La part merveilleuse, les auteurs canalisent leur goût pour l'expérimentation et mettent leur audace graphique et narrative au service de ce récit de science-fiction bien mené. Derrière l'intrigue mystérieuse et palpitante, Ruppert et Mulot abordent des thématiques actuelles : activisme radical, violence, respect de l'autre. Leur dessin, toujours sobre même s'il a gagné en souplesse, se fait inventif et sensible quand il s'agit de représenter les toutes, comme autant de sculptures contemporaines. Les contacts physiques entre toutes et humains sont prétextes à des planches psychédéliques, colorées, d'une grande poésie, offrant un contre-pied bienvenu à d'autres scènes d'une brutalité sans fard. Un récit à la fois ambitieux et accessible, prémices d'une prometteuse série.

Ruppert et Mulot
La part merveilleuse. Les mains d'Orsay
Dargaud
Tirage: 15 000 ex.
Prix: 22,50 € ; 156 p.
ISBN: 9782205079579

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités