Un automne imaginaire

Romance: 3 romans attendus à la rentrée

Emily Blaine - Photo THESUPERMAT - CC BY-SA 4.0

Romance: 3 romans attendus à la rentrée

Chaque semaine pendant l’été, Livres Hebdo sélectionne plusieurs romans de la rentrée littéraire issus de la littérature de genre. Discrète mais populaire, la fiction romantique sera au rendez-vous cet automne.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 07.07.2020 à 20h54,
Mis à jour le 21.07.2020 à 11h34

Le grand rendez-vous de la littérature sentimentale de l’année est passé. Le deuxième volume de Nos étoiles manquées, de la reine du genre, l’américaine Anna Todd, paru le 4 juin chez Hugo Roman (traduit de l’anglais par Claire Sarradel), va à coup sûr rencontrer son public cet été. Mais la rentrée littéraire d’automne promet également son lot de surprises en la matière, avec la parution prévue de trois romans des auteures françaises de romance les plus populaires.
 
1 – Cher Père Noël, je voudrais un mec !, de Caro M. Leene, Harlequin, 14 octobre
 
Suivant les conseils de sa meilleure amie, Aly a écrit sa lettre au Père Noël, qu'elle envoie par mégarde à son patron, Evan Sanders. Ce dernier apprend ainsi que son employée souhaite un amoureux comme cadeau de Noël, ou à défaut des sex-toys, mais aussi qu'il est l'objet de ses fantasmes. La carrière de la jeune femme semble compromise.
 
2 – T’embrasser sous la neige, d’Emily Blaine, Harlequin, 14 octobre
 
A l'approche de Noël, le bar préféré de Juliette et de ses amis organise un concours de baisers, étalé sur trois semaines et avec des épreuves codifiées. Malheureusement, Juliette vient de rompre et n'a plus de partenaire. Deux candidats lui offrent leurs services. Le premier est un inconnu tandis que le second est un séduisant musicien avec qui elle travaille pour organiser un concert de charité.
 
3 – Just 17, d’Emma Green, éditions Addictives, 15 octobre
 
Une lycéenne rebelle et un professeur hipster se rencontrent. Onze ans les séparent, mais la morale ne peut rien contre l’amour. Elle est bien plus que son élève, pourtant il lui est formellement interdit. Elle a tout à apprendre et lui tant à perdre. Elle n’a que 17 ans, mais elle le veut, lui.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités