Retard programmé dans les nouveaux programmes | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 10.04.2015 à 17h39 (mis à jour le 10.04.2015 à 18h00) Édition scolaire

Retard programmé dans les nouveaux programmes

Photo © OLIVIER DION

La validation des programmes du primaire et du collège applicables à la rentrée 2016 est reportée après les vacances d’été, ce qui compliquera la tâche des éditeurs scolaires. Avant même d’être connus, ils sont vivement contestés par une partie des représentants des enseignants.

Le conseil supérieur des programmes (CSP) a finalement bouclé le 9 avril le contenu des enseignements qui doivent entrer en vigueur en primaire et au collège à la rentrée 2016. Communiqués dans la foulée à la ministre de l'Education nationale, ils devaient être rendus publics le lundi 13 avril selon Michel Lussault, président du CSP, interviewé par Le Café pédagogique.
 
Les éditeurs scolaires les attendaient avec impatience et vont pouvoir en prendre connaissance pour préparer les manuels de la rentrée prochaine. En septembre 2015, le secteur abordera sa troisième rentrée sans réforme importante, ce qui se ressent dans les achats de manuels, tout particulièrement au collège, où les ventes se sont effondrées (voir le dossier scolaire à paraître dans Livres Hebdo n° 1038 du vendredi 17 avril).
 
Ils n’ont toutefois aucune certitude sur le contenu définitif de ces programmes, qui doivent être soumis à l’examen des enseignants. “La consultation sera organisée plus tard que prévu, après les vacances de printemps. L’adoption définitive des programmes après consultation et révision aura lieu au tout début septembre”, prévoit Michel Lussault.
 
Au vu de la vive opposition manifestée d’emblée par une partie des enseignants, la version définitive de ces programmes risque d’être très différente du projet initial, ce qui compliquera d’autant la tâche des éditeurs dans l’élaboration des manuels. L’envoi des spécimens dans les établissements étant en général programmé au printemps, ils n’auront qu'un semestre pour travailler sur une version validée de ces programmes.
 
L’autre inconnue est le rythme de mise en œuvre de cette réforme : le CSP ayant élaboré la totalité des programmes, dans toutes les disciplines, sur les trois cycles du CP à la 3e, il a été supposé une entrée en vigueur complète et immédiate dès la rentrée prochaine.
close

S’abonner à #La Lettre