Renaissance d'un écrivain | Livres Hebdo

Par Olivier Mony, le 12.04.2019 Roman/France 18 avril Pierre Goldman

Renaissance d'un écrivain

Pierre Goldman (au centre), Paris, en mai 68. Il est alors responsable du service d'ordre de l'UEC (Union des étudiants communistes). - Photo ARCHIVES JEAN BER/AURIMAGES/SÉGUIER

Réédition du plus controversé des livres du plus controversé des hommes.

En ce temps-là, l'autofiction, ou ce qui pouvait passer pour telle, avait une tout autre gueule. Et l'écriture parfois servait à toute autre chose qu'à « des livres que c'est pas la peine » : à la révolution, à la libération (de la mémoire par exemple), à faire des grimaces dans des courants d'air. Pour ça, pour ce grand jeu-là, Pierre Goldman avait ce qu'il lui fallait, des filles et des revolver

Lire la suite (2 990 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre