Librairie théâtrale

Déclarée en faillite au printemps, la Librairie théâtrale (3, rue Marivaux, 75002 Paris) qui édite depuis sa création, en 1852, des textes de théâtre, bénéficie d'un nouveau souffle depuis cet été. Les trois associés à l'origine de cette relance, jusqu'alors salariés de la structure, se sont constitués en Scop, « sur le modèle de la librairie Les Volcans, à Clermont-Ferrand », explique Charles-Henri Ménival. Ce dernier revêt désormais la casquette de gérant, et s'occupe des deux sites web, libraire-theatrale.com et artcomedie.com, dont le moteur de recherche permet aux compagnies de « trouver des pièces correspondant à leurs effectifs ». À ses côtés, Rémi Delieutraz fait office de « libraire en chef », tandis que Guillaume Benoît occupe la fonction de responsable d'édition et supervise les trois maisons dont la principale, L'Œil du Prince, diffusée par Théâdiff-CDE et distribuée par la Sodis.

Le trio s'appuie sur un grand nom du crime pour porter cette renaissance, en publiant une salve de pièces, pour la plupart inédites en français, d'Agatha Christie. Après Le vallon, Le prix du sacrifice et La toile d'araignée, parus en 2018, trois nouvelles œuvres d'abord écrites pour le théâtre avant d'être adaptées en roman, seront disponibles le 9 janvier, dont Meurtre sur le Nil. Suivront dans l'hiver Reconstitution et Le point de rupture. Marine Durand

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités