Polémique autour du livre “Les migrations pour les Nuls” | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec afp, le 12.09.2014 à 19h06 (mis à jour le 12.09.2014 à 20h00) Edition

Polémique autour du livre “Les migrations pour les Nuls”

Jean-Paul Gourévitch

Les Editions First ont choisi Jean-Paul Gourévitch pour rédiger le nouvel ouvrage de sa collection “Pour les Nuls”. Or les idées de l’auteur sur l’immigration ont souvent été reprises par l’extrême-droite.  

Est-il possible de confier la rédaction d’un ouvrage de vulgarisation sur l’immigration à un auteur souvent cité par l’extrême droite? Les Editions First s’y sont risquées avec Les Migrations pour les nuls de Jean-Paul Gourévitch, en librairie depuis cette semaine et déjà contesté par des spécialistes.

“J’ai voulu rassembler toute la documentation existante de la façon la plus correcte, précise et objective possible”, explique à l'AFP l’auteur de cet ouvrage de 400 pages où se mêlent lexiques, chiffres et digressions sur la prostitution, l’islamisation ou l’insécurité. Ce docteur en sciences de la communication, auteur prolixe de livres sur l’Afrique ou pour enfants, est connu pour ses travaux sur les coûts de l’immigration qui lui ont valu d’être cité à plusieurs reprises par la présidente du Front national (FN) Marine Le Pen et son entourage. Il a écrit des livres comme La croisade islamiste : pour en finir avec les idées reçues (Pascal Galodé éditeurs, 2011), Le rêve méditerranéen : d’Ulysse à Nicolas Sarkozy (L’Œuvre, 2009), L’immigration, ça coûte ou ça rapporte? (Larousse, 2009) ou encore Les Africains en France (Acropole, 2009).

Les Editions First, qui avaient saisi la justice pour empêcher Alain Soral de diffuser une caricature intitulée Les Chambres à gaz pour les nuls, se défendent de tout coup publicitaire. “L’auteur est un spécialiste du sujet, il est consultant international”, réagit une porte-parole. Jean-Paul Gourévitch avait notamment suscité la polémique en 2008 en estimant le coût annuel de l'immigration pour la France à 36,4 milliards d’euros, un chiffre bien supérieur aux conclusions d’économistes de l’université de Lille ou de l’OCDE.

close

S’abonner à #La Lettre