Royaume Uni

Plus de 700 000 euros pour écrire la biographie de Shakespeare

Boris Johnson - Photo WIKI COMMONS

Plus de 700 000 euros pour écrire la biographie de Shakespeare

Boris Johnson, le maire de Londres, a signé un contrat de 500 000 £ (700 534 €) avec une maison d’édition britannique pour l’écriture de la biographie de William Shakespeare. Sa biographie de Winston Churchill, plébiscitée par la critique, sortira chez Stock en France pour la rentrée littéraire.

J’achète l’article 1.50 €

Par Agathe Auproux,
avec le Sunday Times,
Créé le 27.07.2015 à 15h40,
Mis à jour le 27.07.2015 à 16h00

Boris Johnson a 51 ans et gagne 47 970 £ (67 209 €) par an en tant que maire de Londres, 74 000 £ (103 679 €) par an en tant que membre du Parlement, 275 000 £ (385 294 €) par an pour sa colonne dans le Daily Telegraph, et s’est vu promettre 500 000 £ (700 534 €) pour écrire la biographie de William Shakespare, chez l’éditeur britannique Hodder. 

La biographie du “Barde” devrait sortir l’année prochaine, à l’occasion des 400 ans de l’anniversaire de sa mort. Le politicien anglais a déjà écrit 11 autres ouvrages, dont la biographie à succès : The Churchill Factor: How One Man Made History parue l’an dernier. Traduite en français sous le titre Winston : comment un seul homme a fait l’histoire par Cécile Dutheil de La Rochère, elle sortira chez Stock pour la rentrée littéraire, le 9 septembre.

Le maire de Londres raconte dans cet ouvrage la vie et l'influence de Churchill selon sa vision personnelle de l'homme politique. Il observe la manière dont l'enfant délaissé a acquis confiance en lui et décrit les agissements, parfois audacieux, parfois prudents, de celui qui joua un rôle dans toutes les guerres de son temps. Il se penche enfin sur l'héritage qu'il a laissé, par ses paroles et ses écrits.

La décision de Boris Johnson de se lancer dans l’écriture de la bio de Shakespeare à temps pour 2016 et l’anniversaire de son décès, en plus d’être chroniqueur dans un quotidien local, a jeté le doute à Londres quant à l’engagement de l’écrivain dans son travail politique. Son livre devra rivaliser avec d’autres ouvrages prévus pour les 400 ans de la mort de celui qui est considéré comme le plus grand poète, dramaturge et écrivain de la culture anglaise, tels que le travail de l’Américain et spécialiste de Shakespeare James S. Shapiro, celui du professeur anglais Stanley Well, ou encore la version romancée de Conte d’hiver de l’auteure britannique Jeanette Winterson. 





Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
I

Isabelle

il y a 5 ans à 09 h 28

Dans les nombreux et récents biographes de Shakespeare, il y a aussi Stephen Greenblatt, dont j'ai lu Will le Magnifique (Flammarion, 2014)


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités