Pierre Conte, DG d'Editis: "Vivendi est une alternative excitante" | Livres Hebdo

Par Maïa Courtois, le 31.07.2018 à 15h28 (mis à jour le 31.07.2018 à 16h00) Rachat d'Editis

Pierre Conte, DG d'Editis: "Vivendi est une alternative excitante"

Pierre Conte - Photo EDITIS

Vivendi a annoncé, le 30 juillet, mener des négociations exclusives avec le groupe Planeta pour racheter Editis, valorisé à 900 millions d'euros. Pierre Conte, directeur général d'Editis, livre son point de vue sur ce potentiel rachat.

Des négociations exclusives, annoncée officiellement le 30 juillet, sont en cours entre Vivendi et le groupe espagnol Planeta au sujet du rachat d'Editis. Deuxième groupe d'édition en France, Editis a été valorisé à 900 millions d'euros. Vivendi souhaite acquérir 100% de son capital, et souligne que les deux groupes "exploreraient de nouvelles opportunités dans le secteur de l'édition". Interrogé par Livres Hebdo, Pierre Conte, directeur général d'Editis, arrivé à la tête du groupe il y a un an, donne son point de vue sur cette potentielle transaction dont les consultations débuteront en septembre.


Livres Hebdo: À quand remontent les discussions entre Vivendi et le groupe Planeta au sujet du rachat d’Editis ?
 
Pierre Conte: Les managers de Planeta et de Vivendi se connaissent bien depuis longtemps et s’apprécient. Les discussions ont commencé ces toutes dernières semaines avec la concrétisation d’une offre par Vivendi.


Livres Hebdo: Quel est le calendrier des prochaines étapes pour l’aboutissement des négociations ?
 
Pierre Conte: Il faut rappeler que pour l’instant il ne s’agit que de l’ouverture officielle de négociations exclusives. Les consultations des instances représentatives du personnel ou les éventuels sujets du type concurrence commenceront en septembre. Un objectif de réalisation avant la fin de l’année est raisonnable. Mais pour l’instant nous travaillons pour Planeta qui est un actionnaire exemplaire.
 
 
Livres Hebdo: Quels intérêts trouvez-vous chez Vivendi, et quelles perspectives vous ouvrirait ce rachat ?

Pierre Conte: À partir du moment où Planeta souhaite céder Editis, Vivendi est une alternative excitante. Ils nous donneront les moyens de participer à la consolidation du marché et à sa transformation. Ils accélèreront tous les sujets de convergence de l’édition vers l’audiovisuel et vice versa. Et surtout ils apportent un projet ambitieux à l’international, et pas seulement en Afrique [où Vivendi est très présent, N.D.L.R] ou en collaboration avec le monde hispanophone via Planeta. Notre management partage donc une lecture positive du projet. Cela correspond à ce que j'ai engagé pour Editis depuis un an.
 
close

S’abonner à #La Lettre