Prix littéraire

Pierre Bergounioux couronné par le Prix de la langue française 2021

Photo GILLES LE MAO

Pierre Bergounioux couronné par le Prix de la langue française 2021

Le romancier, critique littéraire, sculpteur recevra sa récompense le vendredi 5 novembre à 18h, lors de la Foire de livre de Brive.

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 20.10.2021 à 18h25,
Mis à jour le 20.10.2021 à 19h00

Après Pierre Guyotat en 2018 et Louis-Philippe Dalembert en 2019, le Prix de la langue française a été attribué cette année au romancier Pierre Bergounioux. Doté de 10000 euros, le prix sera remis à son lauréat lors de la Foire du livre de Brive, le vendredi 5 novembre à 18h.

Né en 1949, à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), Pierre Bergounioux est un ancien élève de l’École normale supérieure. Agrégé de lettres modernes, il a notamment exercé comme professeur, critique littéraire, sculpteur et écrivain. Depuis la parution de son premier roman Catherine (Gallimard), en 1984, Pierre Bergounioux a reçu plusieurs récompenses littéraires, dont le Prix Alain-Fournier 1986, le Prix France Culture 1995 pour Miette (Gallimard), le Grand Prix de littérature de la SGDL, le Prix Virgile 2002 et le Prix Roger-Caillois 2009. Le romancier a entamé au seuil de la trentaine l'écriture de ces notes, prises au jour le jour, depuis 1991. Le cinquième volet, Notes 2016-2020, est paru chez Verdier. 

Dans son dernier ouvrage, Le sens des mots (La Nouvelle Escampette), Pierre Bergounioux évoque son enfance, sa passion pour les panneaux de signalisation puis sa trajectoire estudiantine en philologie romane. Il établit un parallèle entre quête du sens des mots et quête de soi. En février prochain, Fata Morgana publiera Agir, écrire et Les restes du monde, coécrit avec Joël Leick. 

Le jury du prix de la langue française est composé des académiciens Hélène Carrère d’Encausse, Dominique Bona, Dany Laferrière, Jean-Christophe Rufin, Danièle Sallenave, des académiciens Goncourt Tahar Ben Jelloun, Paule Constant, Patrick Rambaud, des écrivaines et écrivains Laure Adler, Éric Fottorino, Franz-Olivier Giesbert, Paula Jacques, Alain Mabanckou, Éric Neuhoff, Jean-Noël Pancrazi, Bernard Pivot et François Sureau.

Lancé à l’initiative de la ville de Brive en 1986, le Prix de la langue française récompense l’œuvre d’une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique dont l’œuvre contribue de façon importante à illustrer la qualité et la beauté de la langue française.


 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités