Paulo Coelho boycotte la Foire du livre de Francfort | Livres Hebdo

Par Solange Pinilla, avec The Bookseller, le 07.10.2013 (mis à jour le 10.10.2013 à 23h00) Francfort

Paulo Coelho boycotte la Foire du livre de Francfort

L’écrivain brésilien affirme que la délégation brésilienne ne comporte aucun auteur de la nouvelle génération.

Paulo Coelho a décidé de ne pas aller à la Foire du livre de Francfort du 9 au 13 octobre, car il proteste contre le choix des écrivains brésiliens présents.
 
L’auteur brésilien a déclaré au quotidien allemand Die Welt: «Quand il s'agit de la présentation officielle de la culture brésilienne, la politique s'implique malheureusement de manière très désagréable.»
 
Il a affirmé n’avoir jamais entendu parler de 50 des 70 auteurs de la délégation, précisant: «Ce qui me dérange le plus, c’est qu’il y a une passionnante nouvelle scène littéraire au Brésil, mais la plupart des jeunes auteurs ne se trouvent pas sur cette liste».
 
Coelho a cité plusieurs écrivains brésiliens qu’il aurait aimé voir venir à Francfort, parmi lesquels Eduardo Spohr, Carolina Muñoz, Thalita Rebolledo, André Vianco, Felipe Neto et Raphael Draccon.

Paulo Coelho ne veut pas être un “Zorro brésilien ou un Lone Ranger”
Paulo Coelho, qui est publié en France principalement par Flammarion, a déclaré que ce choix de ne pas venir avait été difficile, car il admire la Foire du livre de Francfort et se sent étroitement lié à elle. Mais il a dit qu'il ne voulait pas être un «Zorro brésilien ou un Lone Ranger», dans le cadre d'une délégation qui «exclut tant d'autres».
 
Un porte-parole de la Foire du livre de Francfort a déclaré: «Nous regrettons beaucoup que Paulo Coelho ne vienne pas à Francfort cette année; il a toujours été capable de captiver un auditoire énorme. Cependant, chaque année, nous observons des discussions chargées d’émotion sur les membres de la liste d’auteurs invités. Tellement d'attentes qui y sont liées. Mais cela prouve aussi que les auteurs et leurs œuvres sont au cœur même du choix de l’invité d'honneur.»

Thématiques

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre