Blois

Organisé par les bibliothèques d’Agglopolys, la communauté d’agglomération de Blois, le prix Emmanuel-Roblès a été décerné le 16 juin à Négar Djavadi pour son premier roman, Désorientale, paru chez Liana Levi. Ce prix, doté d’une bourse de 5 000 euros, distingue chaque année un premier roman français ou francophone édité en France. Le lauréat est choisi par 600 lecteurs fédérés en comités en France et à l’étranger. En 2017, la sélection était constituée, outre Désorientale, de Fils du feu de Guy Boley (Grasset), Comme neige de Colombe Boncenne (Buchet-Chastel), Anthracite de Cédric Gras (Stock), L’été des charognes de Simon Johannin (Allia) et des Contes défaits d’Oscar Lalo (Belfond). V. H.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités