Edition

Muriel Beyer lance un label de littérature générale chez Humensis

Muriel Beyer, directrice des éditions de l'Observatoire, créées au sein du nouveau groupe Humensis - Photo CATHERINE DELAHAYE

Muriel Beyer lance un label de littérature générale chez Humensis

L'ancienne directrice éditoriale de Plon dirigera les éditions de l'Observatoire, une nouvelle marque de l'entreprise née de la fusion entre Belin et les Puf, filiale du groupe Scor.

J’achète l’article 1.50 €

Par Hervé Hugueny,
Créé le 11.12.2016 à 22h00,
Mis à jour le 12.12.2016 à 17h02

"Muriel Beyer dirigera les éditions de l'Observatoire, la nouvelle marque d'édition de littérature générale qui s'inscrit dans la stratégie de Humensis, allant de l'édition universitaire à la parole donnée aux témoins du monde", annonce Sylvie Marcé, directrice générale de l'entreprise issue de la fusion de Belin et des Puf, contrôlée par le groupe de réassurance Scor.
 
"Nous prévoyons de publier 15 à 20 titres l'an prochain, et une cinquantaine à partir de 2018, en essais, documents et littérature. Les premiers paraîtront en mars/avril, et ils traiteront de l'actualité politique", précise Muriel Beyer, ex-directrice éditoriale de Plon, qu'elle vient de quitter. Son équipe est pour le moment hébergée dans les locaux des Puf, avenue Reille (Paris 14e), avant le déménagement de l'ensemble du personnel d'Humensis boulevard du Montparnasse (Paris 14e également), dans un immeuble entièrement rénové situé à proximité de l'Observatoire, qui a inspiré le nom du nouveau pôle de littérature générale.

"La sélection d'un diffuseur est en cours"

La directrice des éditions de l'Observatoire se chargera directement des essais et documents, notamment politiques, sa spécialité. Lisa Liautaud, directrice littéraire, s'occupera de la fiction, comme elle le faisait chez Plon depuis 2014 où Muriel Beyer l'avait recrutée pour développer et dynamiser la littérature grand public. Nolwenn Lavigne, qui travaillait aussi au côté de Muriel Beyer en tant qu'attachée de presse, sera responsable de la communication. Emmanuel Clerc, auparavant chez Albin Michel, sera éditeur chargé de la coordination éditoriale. Une autre éditrice pour la non-fiction les rejoindra prochainement.
 
Les Puf et Belin ne disposant pas des ressources commerciales adéquates en raison du profil de leur production, essentiellement scolaire et universitaire, la diffusion de la production du nouveau label éditorial sera confiée à l'extérieur dans un premier temps. "La sélection d'un diffuseur est en cours", indique Sylvie Marcé.
 
L'ancienne directrice éditoriale de Plon devrait entraîner avec elle une partie des auteurs qu'elle publiait auparavant au sein de la filiale d'Editis, mais n'annonce aucun nom pour le moment. "Ils sont libres, et je ne me permettrais pas de parler à leur place" élude-t-elle. Muriel Beyer, qui a su convaincre Nicolas Sarkozy de lui confier l'édition de ses deux livres lancés pour la campagne des primaires à droite, s'occupait personnellement de la plupart des auteurs d'essais, documents ou témoignages qui font les beaux scores de Plon: Marc Dugain, Alain Duhamel, Jérôme Kerviel, Gaspard Koenig, Luc Ferry, Michel Onfray, Natacha Polony, ou encore des politiques tels François Bayrou, Laurent Fabius, Jean-Luc Mélenchon, etc.
 
"Je ne me serais jamais lancée seule"

"J'étais chez Plon depuis 20 ans, et c'était très confortable: quand on apporte 16 millions d'euros de chiffre d'affaires dans un groupe, on est bien traité. Mais je me posais des questions depuis quelque temps, et la structure proposée par ce nouveau groupe m'a permis d'y répondre. Je ne me serais jamais lancée seule, un démarrage où il faut tout faire, ne correspond plus à cette période de ma vie", explique-t-elle.
 
Humensis a été conçu par son actionnaire Scor comme une société de moyens, apportant à des responsables de pôle tout ce dont ils ont besoin pour réaliser leur programme éditorial, qu'ils sont chargés d'incarner "dans une totale indépendance" précise Sylvie Marcé. D'autres créations de départements ou reprises pourront suivre, en fonction de ce que François de Varenne, responsable de cet investissement chez Scor, envisageait cet été.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités