Chaîne

Alors que la fin d'année est marquée par l'annonce de négociations devant permettre au Furet du nord de reprendre Decitre, les grandes surfaces culturelles (GSC) ont développé en 2018 leur parc de magasins à un rythme inférieur à celui de 2017. 23 nouveaux points de vente ont ouvert en France, contre 30 en 2017 (1).

Cette année, la majorité des ouvertures a été réalisée par la Fnac, qui a créé treize magasins, dont deux en centres-villes à Bergerac et Salon-de-Provence. Quatre sont situés dans des aéroports et les sept autres se répartissent dans des zones ou des centres commerciaux à Pamiers (Ariège), Montluçon (Allier), Farebersviller (Moselle), Douai (Nord), Pontarlier (Doubs), Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) et Sainte-Marie-des-Champs (Seine-Maritime). Poursuivant sa politique de franchise, le leader du secteur porte à 163 le nombre de ses magasins en France et prévoit de poursuivre sa politique d'ouverture l'an prochain.

Coopérative d'adhérents indépendants, le réseau Espace culturel E. Leclerc s'est enrichi de six points de vente, à Saint-Nazaire (44), Obernai et Erstein (67), Nogent-le-Rotrou (28), Ajaccio (2A) ainsi que Calais (59). Cela porte à 222 le nombre de ses magasins. Moins expansionniste que l'an dernier, Cultura a ouvert trois succursales à Montivilliers (76), Saran (45) et Geispolsheim (67). Ces dernières se sont ajoutées aux 85 déjà existantes. Enfin, le Furet du nord a ouvert à Louvroil, près de Maubeuge, mais il a aussi étendu son périmètre en reprenant en Belgique deux librairies Libris-Agora à Namur et Louvain-la-Neuve. Si la reprise de Decitre et de ses 11 magasins se confirme, le Furet verra son réseau passer de 20 à 31 points de vente, avec une forte présence en Rhône-Alpes.

Avec autant d'ouvertures, les GSC ont, jusqu'en octobre, connu des résultats supérieurs à la moyenne du marché du livre avec, selon le baromètre Livres Hebdo/I+C, une hausse d'activité de 1,2 %, contre une baisse de 1,4 % pour la moyenne du marché. Les conséquences des manifestations des « gilets jaunes » ne sont pas encore quantifiables mais pèseront sans doute de façon significative sur la période clé de la fin de l'année.






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités