Edition

Michel Lafon cherche à se rapprocher d’un groupe

Michel Lafon va baisser sa production de titres de près d'un quart en 2024 - Photo Olivier Dion

Michel Lafon cherche à se rapprocher d’un groupe

L’éditeur indépendant pourrait ouvrir son capital. Plusieurs groupes sont intéressés, dont Editis qui le diffuse et distribue via sa filiale Interforum.

J’achète l’article 1.5 €

Par Éric Dupuy,
Créé le 29.03.2024 à 16h56 ,
Mis à jour le 02.04.2024 à 10h32

La maison Michel Lafon, 15e marque éditoriale française selon le classement 2023 Livres Hebdo des éditeurs français, et indépendante depuis sa création en 1980 par Michel Lafon, pourrait ouvrir son capital à un grand groupe, selon nos informations.

« Nous sommes régulièrement approchés par les grands groupes qui recherchent de la croissance externe et qui sont intéressés par notre maison et notre catalogue », explique Elsa Lafon, directrice générale de la maison indépendante et fille du fondateur, à la veille du week-end pascal. « Depuis que je suis dans la société, soit vingt-cinq ans, cela arrive régulièrement », affirme-t-elle, balayant l’idée d’une conjoncture particulière aujourd’hui qui ouvrirait la voie à un processus de vente.

« Prise de participation minoritaire »

Selon Le Monde, le groupe Editis serait sur les rangs pour racheter Michel Lafon, qui ne réfute pas l’information. Si la dirigeante indique que le projet n’en est qu’au stade de « discussions », elle assure qu’il ne serait question que « d’une prise de participation minoritaire », la famille souhaitant garder la main sur la destinée de la maison.

De son côté, Editis ne « souhaite pas faire de commentaires » sur le sujet, selon l’entourage de son président Denis Olivennes, dont la filiale Interforum diffuse et distribue les éditions Michel Lafon.

« De beaux coups populaires »

D'après nos informations, la maison basée à Neuilly-sur-Seine a en fait ouvert des discussions avec plusieurs groupes en vue d’un rapprochement. « Michel Lafon a une richesse, c’est de faire des beaux coups populaires qui peuvent plaire », analyse Jean-Clément Texier, banquier d’affaires spécialiste de l’édition et des médias. Michel Lafon Publishing est une société anonyme à conseil d’administration qui emploie une quarantaine de salariés. Avec plus de 43 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2022, la maison familiale serait une belle prise pour Editis autant que pour Hachette. D’autant que ces deux groupes semblent actuellement empêchés de participer au rachat d’Humensis.

Selon plusieurs sources, le propriétaire de ce dernier, le groupe de réassurance Scor, examine actuellement plusieurs offres et envisage toujours une cession intégrale. En l’état, l’activité d’édition scolaire d’Humensis ne permet pas à Editis, tout comme à son concurrent Hachette, de prétendre à ce rachat sans inquiéter l’Autorité de la concurrence. Cette dernière n’aurait en revanche pas d’objection connue à ce que l’un ou l’autre se rapproche de Michel Lafon, dont le fondateur, qui soufflera ses 75 bougies au mois de mai, avait passé la direction générale à sa fille âgée de 43 ans, au début de l’année 2020.

Les dernières
actualités