Meilleures ventes du 26 mai au 1er juin 2014

Meilleures ventes du 26 mai au 1er juin 2014

La patience du diable, le dernier polar de Maxime Chattam, rejoint le Top 20 en 9e position, ainsi que Le capital au XXIe siècle de Thomas Piketty, en 18e. Deux poches font aussi leur entrée : La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker (2e) et Inferno de Dan Brown (13e).

J’achète l’article 1.50 €

Par Claude Combet,
Créé le 06.06.2014 à 00h00,
Mis à jour le 06.06.2014 à 08h28

Phénomène : "L'Arabe du futur", souvenirs d’un Arabe blond

Premier volet d’une trilogie autobiographique, L’Arabe du futur de Riad Sattouf passionne un public plus large que celui des amateurs de BD.

Avec L’Arabe du futur, l’auteur de BD Riad Sattouf conquiert un public plus large que celui de la BD. Ce roman graphique, en tête des meilleures ventes BD depuis sa sortie le 7 mai avec un premier tirage de 25 000 exemplaires, a été réimprimé trois fois et atteint un tirage de 85 000 exemplaires, loin devant les scores de Retour au collège (55 000 ventes) et de Pascal Brutal (40 000 ventes), dont le quatrième volume sort en septembre chez Fluide glacial. Pour la toute jeune maison Allary éditions, c’est aussi un coup de maître. Envoyé il y a quinze jours, le livre affole les éditeurs étrangers : les droits en ont été vendus à l’américain Metropolitan Books qui publiera le premier tome au printemps 2015, et des enchères sont en cours au Brésil, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Corée et en Espagne.

Guillaume Allary est l’éditeur de Riad Sattouf depuis Retour au collège, qu’il a publié chez Hachette Littératures. "C’est un projet que Riad Sattouf portait depuis plusieurs années et qui a connu de multiples versions. La guerre en Syrie a joué le rôle de déclencheur", raconte Guillaume Allary. Dans un entretien à Livres Hebdo (1), Riad Sattouf confiait en effet : "J’ai eu énormément de difficultés à faire venir en France des gens de ma famille : cela m’a remis dans l’ambiance de mon enfance et a fait remonter plein de souvenirs." Comme Marjane Satrapi qui retraçait son enfance iranienne dans Persepolis, Riad Sattouf raconte la rencontre de ses parents, lui syrien, elle bretonne, le Liban et Tripoli, puis l’installation en Syrie, dans un petit village près de Homs, aux côtés d’un père idéaliste qui rêve qu’il aille à l’école syrienne et devienne un Arabe éduqué, un "Arabe du futur". Avec beaucoup de sincérité et tout en nuances, le dessinateur ne cache rien de la violence, de la pauvreté, des deux mondes qui s’affrontent, et des conflits familiaux… le tout à travers les yeux d’un petit Franco-Syrien de 4 ans aux cheveux blonds, qui fascine autant les gens qu’il les heurte.

Les libraires et la presse - de France Culture au Parisien, en passant par RTL où le livre a été la BD du mois - ont été unanimes à saluer L’Arabe du futur. Sous-titré Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984), ce volume est le premier d’une trilogie dont les tomes suivants paraîtront respectivement en 2015 et 2016. Ils sont attendus avec impatience.

(1) LH 996, du 2.5.2014, p. 16.

ISBN : 978-2-37073-014-5







Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités