Jeunesse

Meg Rosoff reçoit le prix Alma 2016

Meg Rosoff. - Photo DR

Meg Rosoff reçoit le prix Alma 2016

L'écrivaine américano-britannique, auteure de romans pour les adolescents publiés en France chez Albin Michel Jeunesse et chez Hachette Jeunesse est la lauréate du Nobel de la jeunesse.

Par Claude Combet,
à Bologne,
Créé le 05.04.2016 à 17h30,
Mis à jour le 05.04.2016 à 18h00

C'est désormais une tradition. La Fondation Astrid Lindgren a annoncé en direct de Stockholm, à la Foire du livre de jeunesse de Bologne, l'attribution du prix Alma (Astrid Lindgren Memorial Award) 2016 à la romancière américaino-britannique Meg Rosoff. Le prix, doté de cinq millions de couronnes suédoises (environ 540000 euros), lui sera remis lors d'une cérémonie officielle à Stockholm le 30 mai 2016.

Née à Boston en 1956, Meg Rosoff va étudier à l'université de Harvard et à la St Martin's School of Art and Design de Londres, où elle vit depuis 1988. Elle a travaillé dans la publicité avant d'écrire son premier roman How I live now, paru en 2004, une histoire à la fois de guerre et d'amour raconté du point de vue d'une adolescente. Il a été traduit en français par Hélène Collon et publié chez Albin Michel en 2006 ("Wiz") sous le titre Maintenant, c'est ma vie, et a été adapté au cinéma en 2013.

Traduction en vingt langues

Elle est l'auteure de quelques albums illustrés, d'un roman pour les adultes et de six autres romans pour les jeunes: Si jamais (2007), Ce que j'étais (2008) et Au commencement il y avait Bob. Dieu a mal au crâne (2012) traduits par Luc Rigoureau et parus chez Hachette Jeunesse. Tandis qu'Albin Michel Jeunesse a publié La balade de Pell Ridley (traduit par Dorothée Zumstein, 2012), Au bout du voyage (traduit par Valérie Le Plouhinec, 2014) et Bayard Canada, Jess, ou comment j'ai accouché d'un orignal (traduit par Josée Latulippe, 2014). Ces titres ont été repris par Le Livre de poche Jeunesse. Ses livres ont été traduits en vingt langues et elle a reçu de nombreux prix, parmi lesquels le Guardian Children's Fiction Prize, la médaille Carnegie et le Deutsche Jugendliteraturpreis.

"Les livres pour enfants de Meg Rosoff parlent au cœur et à l'intelligence. Avec une prose brillante, elle raconte l'homme en quête de sens et d'identité dans un monde particulier, plein de contradictions, et bizarre" a commenté le jury, ajoutant: "elle sait décrire des personnages inoubliables dans cette période complexe qu'est le passage de l'adolescence à l'âge adulte".

Le prix Alma récompense chaque année un auteur, un illustrateur ou une association œuvrant pour les jeunes et la lecture. Meg Rosoff succède à l'association sud-africaine Praesa, lauréate en 2015, et à la Suédoise Barbro Lindgren, lauréate en 2014.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités