Etats-Unis

Les deux géants américains de l'édition scolaire McGraw Hill et Cengage ont annoncé, le 4 mai, renoncer à leur fusion, un an après qu'ils aient annoncé leur intention de combiner leur activité. Dans deux communiqués distincts, les éditeurs expliquent qu'ils n'ont pas réussi à s'entendre avec leur gouvernement sur le périmètre des actifs auxquels il devait renoncer pour que la fusion puisse avoir lieu.

Les demandes de la division antitrust du ministère de la Justice des Etats-Unis, chargée d'empêcher la constitution de monopoles, auraient pour conséquence "de rendre la fusion peu rentable", estime McGraw Hill dans un communiqué.

L'opération de rapprochement entre les deux éditeurs avait été annoncée il y un an, presque jour pour jour. McGraw Hill et Cengage espéraient dégager 300 millions de dollars (environ 270 millions d'euros) d'économies grâce à cette opération. La société résultante serait devenue le sixième plus gros éditeur au monde, avec un revenu annuel de plus de 3 milliards de dollars (environ 2,8 milliards d'euros).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités