Proclamation

Maud Ventura et Daniel Loedel, lauréats du prix du premier roman

Maud Ventura - Photo CÉLINE NIESZAWER/LEEXTRA/L'ICONOCLASTE

Maud Ventura et Daniel Loedel, lauréats du prix du premier roman

Les lauréats ont été annoncés ce lundi 18 octobre. Une mention spéciale a également été décernée à Madame de Gisèle Berkman (Arléa). 

Par Pauline Gabinari,
Créé le 19.10.2021 à 17h58,
Mis à jour le 19.10.2021 à 18h00

Le jury du Prix du Premier roman a récompensé, lundi 18 octobre, Maud Ventura pour Mon mari (L'iconoclaste) en littérature française et Daniel Loedel pour Hadès, Argentine (La Croisée) en littérature étrangère (traduit de l'anglais par David Fauquemberg). Très présente dans les sélections des grands prix littéraires de la rentrée, c'est la première fois que Maud Ventura remporte l'un d'entre eux. 

Entre histoire d'amour passionnelle et récit palpitant, Mon mari retrace la vie d'une femme folle amoureuse de son mari. Une obsession qui la pousse dans ses retranchements les plus personnels et questionne le lecteur sur le sens même de la passion amoureuse. Le prix a été attribué à l’unanimité au second tour.

Le prix du Premier Roman étranger est allé à Daniel Loedel pour Hadès, Argentine au premier tour, qui a batailler contre Une soupe à la Grenade de Marsha Mehran (é--Philippe Picquier). Hadès, Argentine conte l’histoire d’un homme qui a fui Buenos Aires et y revient à la recherche du fantôme de sa demi-sœur dans l’Argentine meurtrie par les dictatures militaires, un pays devenu un enfer. 

Mention spéciale 

Le jury a décerné une mention spéciale à Madame de Gisèle Berkman publié chez Arléa. Huit clos oppressant entre une vielle femme aigrie et son aide à domicile, le roman plonge dans le cerveau encombré de ces deux femmes, mêlant souvenirs, fiction et fascination. 
 
Créé en 1977 et désormais présidé par Gilles Pudlowski, le jury du prix du premier roman se compose de Jean Chalon, Georges-Olivier Chateaureynaud, Annick Geille (présidente d’honneur), Jean-Claude Lamy, Carole Martinez, Joël Schmidt, Jean-Pierre Tison et Philippe Vallet.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités