L'année 2016 mois par mois

Mai : "Adaptations : le cinéma, une affaire de livres"

Mai : "Adaptations : le cinéma, une affaire de livres"

Quand festival de Cannes rime avec livres, la rédaction examine les liens étroits qui unissent littérature et 7e art.

Par Cécilia Lacour,
Créé le 23.12.2016 à 11h00,
Mis à jour le 23.12.2016 à 11h00

Du 11 au 22 mai, le 69e Festival de Cannes a, comme chaque année, rayonné sur la promenade de la Croisette. L’occasion pour nos journalistes, Vincy Thomas et Pierre Georges, de livrer, dans Livres Hebdo n°1084, une analyse sur le marketing croisé qui s’organise entre éditeurs, libraires, distributeurs et producteurs. L’objectif ? Accroître la notoriété des auteurs et des œuvres.
 
Selon Lattès, le basculement s’est observé il y a dix ans avec Dan Brown et son Da Vinci Code. Depuis, des succès cinématographiques relancent fréquemment les ventes de livres et permet de faire connaître un auteur à de nouveaux lecteurs. Une association aussi gagnante pour les producteurs de cinéma qui s’appuient sur le succès d’un titre et sur sa communauté de lecteurs pour vendre un film.
 
Une stratégie bien comprise par Gabriela Kaufman, consultante et scout littéraire pour Story Watch, qui croit à la nécessité de faire le lien entre littérature et cinéma, comme elle l’explique dans son entretien avec Vincy Thomas, intitulé "Est-ce que ça fait un bon scénario ?".
 

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités