L’identité du modèle de "L’Origine du monde" dévoilée dans un livre | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, avec AFP, le 25.09.2018 à 15h01 (mis à jour le 25.09.2018 à 17h43) Arts

L’identité du modèle de "L’Origine du monde" dévoilée dans un livre

Extrait de la couverture de "L'origine du monde, vie du modèle" de Claude Schopp, à paraître le 4 octobre chez Phébus - Photo EXTRAIT DE LA COUVERTURE DE "L'ORIGINE DU MONDE, VIE DU MODÈLE" DE CLAUDE SCHOPP, À PARAÎTRE LE 4 OCTOBRE CHEZ PHÉBUS © PHÉBUS

Dans son nouvel ouvrage, L’origine du monde, vie du modèle, à paraître le 4 octobre chez Phébus, Claude Schopp révèle le nom de la jeune femme qui servit de modèle à Gustave Courbet.

La jeune femme qui servit de modèle à Gustave Courbet pour peindre L’origine du monde s’appelait Constance Quéniaux, révèle Claude Schopp dans son livre L’origine du monde, vie du modèle, à paraître le 4 octobre chez Phébus.
 
Spécialiste de l’œuvre d’Alexandre Dumas père et fils, et lauréat du Goncourt de la Biographie en 2017 (Dumas fils ou L’anti-Œdipe, coécrit avec Marianne Schopp, Phébus), l’auteur a découvert le nom de la jeune femme en étudiant la volumineuse correspondance entre Dumas fils et George Sand.
 
Dans une lettre de juin 1871, Dumas fils critique vertement Courbet auquel il ne pardonne pas de s’être rangé du côté de la Commune. La lettre indique que le peintre avait notamment peint "l'intérieur" de Constance Quéniaux, une danseuse de l’Opéra de Paris et maîtresse du diplomate turco-égyptien Khalil-Bey, commanditaire du tableau réalisé par Courbet durant l’été 1866 et exposé au musée d’Orsay (Paris, 7e) depuis 1995.
 
"Ce témoignage d’époque découvert par Claude [Schopp] me fait dire que nous avons la certitude à 99% que le modèle de Courbet était bien Constance Quéniaux", soutient à l’AFP Sylvie Aubenas, directrice du département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France (BNF).
close

S’abonner à #La Lettre