L'essayiste et médecin Michel Bounan est mort | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 18.11.2019 à 15h15 (mis à jour le 18.11.2019 à 18h58) Disparition

L'essayiste et médecin Michel Bounan est mort

Extrait du livre de Michel bounan, "Le temps du sida"

Essayiste polémiste, théoricien du désastre, proche de Guy Debord, le docteur Michel Bounan  avait 77 ans.

Le docteur Michel Bounan est décédé le 11 novembre dernier a-t-on appris par son éditeur, Allia. il avait 77 ans.

Il a publié une quinzaine d'ouvrages de 1990 à 2015. Avec Le temps du sida (1991), il avait émis une hypothèse contestée sur les origines du Sida, maladie de son temps liée à la pollution radio-active, la chimie agro-alimentaire, la médecine moderne et des réactions émotionnelles, c'est-à-dire autant de facteurs dont le virus est le vecteur. Son livre, qui avait entraîné une vive polémique à l'épioque, participe ainsi à l'idée que le VIH n'est pas seul responsable du Sida.

De même avec L'art de Céline et son temps (1997), l'auteur explique comme l'auteur de Voyage au bout de la nuit était un agent provocateur et son antisémitisme une simple manipulation politique. L'auteur offre une lecture politique de l'antisémitisme, dont il montre le rôle qu'il joue dans les sociétés modernes, notamment pour servir de bouc-émissaire et consolider la stabilité d'un Etat autoritaire.


Provocateur et se revendiquant situationniste (Incitation à l'auotodéfense, 1995), Michel Bounan, proche de Guy Debord, avait abordé l'idée d'un désastre global à travers différents aspects: politique (L'Etat retors, 1992 ; Logique du terrorisme, 2003), écologique (La vie innomable, 1993), social (Sans valeur marchande, 2000), historique (La folle histoire du monde, 2006 ; L'or du temps, 2015). Il a aussi préfacé l'essai de Pierre Louÿs, Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation (1992) et la réédition du livre ésotérique de René Alleau, Alchimie.

Sur les mêmes thèmes (3 articles)

close

S’abonner à #La Lettre