Les librairies toujours plus loin des Italiens | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 30.04.2019 à 16h29 (mis à jour le 30.04.2019 à 17h02) Etude

Les librairies toujours plus loin des Italiens

Librairie Feltrinelli à Rome - Photo SERGIO D’AFFLITTO - CC-BY SA 4.0

D'après une étude, l'Italie ne compte plus que 4368 librairies, situées à plus d’une demi-heure de route en moyenne du domicile des Italiens.
 

La désertification culturelle s’intensifie en Italie, où six Italiens sur dix habitent à une demi-heure en voiture de la librairie la plus proche, selon une étude de l’université romaine La Sapienza, repérée par Les Echos. Il ne reste plus que 4368 librairies dans le pays, confrontée au double problème de la montée d’Amazon et du désintérêt des italiens pour la culture.
 
Un Italien sur cinq ne participe à aucune activité culturelle – théâtre, musée, cinéma – chaque année. Surtout, en 2017, seuls 41% de la population italienne de plus de 6 ans avait lu un livre pour le loisir selon l’Institut national de la statistique italien (ISTAT).
 
Résultat : les librairies disparaissent en milieu rural et diminuent de taille en zone urbaine, note Les Echos. D’après Eurostat, les communes les plus densément peuplées sont dotées d’une librairie pour 7000 habitants tous les 5 kilomètres carrés, tandis que dans les zones où la densité de population est la plus faible, on trouve une librairie pour 20 000 habitants tous les 250 kilomètres carrés.
 
Cette situation s’inscrit dans le contexte plus large de la désertification commerciale des zones rurales italiennes, en augmentation de 30% sur cinq ans. 350 centres urbains se retrouvent actuellement sans une seule boutique, et 500 n’en comptent plus qu’une.
close

S’abonner à #La Lettre