Les lauréats des Costa Book Awards 2019 | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 07.01.2020 à 15h08 (mis à jour le 08.01.2020 à 09h21) Proclamation

Les lauréats des Costa Book Awards 2019

Jonathan Coe - Photo CATHERINE HÉLIE/GALLIMARD

Avant la cérémonie qui distinguera le 28 janvier le "Costa Book of the Year", le jury des prix britanniques a dévoilé le nom de ses cinq lauréats. 

Le jury des prix britanniques Costa Book Awards a annoncé, lundi 6 décembre, les cinq lauréats de l'édition 2019 sélectionnés parmi une liste de vingt titres. Le 28 janvier, une cérémonie londonienne distinguera le "Costa Book of the Year", doté de 30000£ (environ 33350 euros). 

Le prix Costa du roman a été attribué à Jonathan Coe pour Middle England (Viking), traduit en France par Josée Kamoun chez Gallimard (22 août 2019) sous le titre Le cœur de l'Angleterre. Après Testament à l'anglaise (1995) et Le cercle fermé (2006), les membres de la famille Trotter reprennent du service sur fond d'histoire politique de l'Angleterre des années 2010, des émeutes de Londres au Brexit. A 50 ans, Benjamin s'engage dans une improbable carrière littéraire, sa soeur Lois voit ses démons revenir la hanter, son vieux père Colin n'aspire plus qu'à voter pour la sortie de l'Europe tandis que sa nièce Sophie est au bord du divorce.

Le prix Costa du premier roman a récompensé Sara Collins pour The confessions of Frannie Langton (Viking). Traduit de l'anglais par Charles Recoursé et publié chez Belfond le 18 avril 2019 sous le titre Les confessions de Frannie Langton, l'ouvrage suit Frannie Langton, une domestique noire jugée en cour d'assises à Londres en 1826. Elle est accusée d'avoir tué ses employeurs, les Benham. Elle raconte son histoire aux jurés, de sa jeunesse dans une plantation de canne à sucre en Jamaïque à son arrivée en Angleterre, où elle est employée par les Benham.

Dans la catégorie "Biographie", le prix Costa a distingué Jack Fairweather pour The Volunteer: The True Story of the Resistance Hero who Infiltrated Auschwitz (WH Allen). L'ouvrage raconte l'histoire de Witold Pilecki, un résistant polonais qui a volontairement été emprisonné à Auschwitz pour structurer un réseau de résistance au sein du camp et communiquer des informations aux Alliés. 

Mary Jean Chan remporte le prix Costa dans la catégorie "Poésie" pour Flèche (Faber & Faber) dans lequel l'auteure évoque ses difficultés pour concilier son besoin de sécurité et sa volonté de se débarasser de son armure de protection. Enfin, dans la catégorie "Jeunesse", Jasbinder Bilan reçoit le prix Costa pour Asha and the Spirit Bird (Chicken House) qui conte l'histoire d'Asha, une jeune indienne guidée par un oiseau majestueux dont elle est persuadée qu'il est la réincarnation de sa grand-mère. 
 
close

S’abonner à #La Lettre