Les éditeurs britanniques veulent retarder le Brexit | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec The Bookseller, le 01.04.2019 à 16h18 (mis à jour le 01.04.2019 à 17h00) Royaume-Uni

Les éditeurs britanniques veulent retarder le Brexit

Le drapeau britannique devant les institutions européennes

Le processus de divorce n'en finit pas. Les éditeurs s'inquiètent d'un brexit dur le 12 avril.

The Publishers Association, l'association des éditeurs britanniques, a demandé une extension de l'article 50 permettant de décaler le Brexit. Après un troisième rejet de l'accord sur le Brexit voulu par Theresa May, la Première ministre du pays, et accepté par l'Union européenne, les Britanniques se dirigent vers un "no deal" (pas d'accord, ou Brexit dur) le 12 avril, date limite exigée par les ... Lire la suite (1 920 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre