Brexit: logistique d'urgence à la veille de la Foire de Bologne | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, avec The Bookseller, le 13.02.2019 à 18h17 (mis à jour le 14.02.2019 à 15h27) Royaume-Uni

Brexit: logistique d'urgence à la veille de la Foire de Bologne

Photo SCIENCE PHOTO LIBRARY

La société AMK Book Services, qui gère notamment le transport des livres des éditeurs britanniques, a fait savoir qu’elle mettait en place une série de procédures pour faciliter les retours de la Foire du livre jeunesse de Bologne en cas de sortie du Royaume-Uni sans accord le 29 mars.

La 56e Foire du livre jeunesse de Bologne se tiendra du 1er au 4 avril, au lendemain de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne annoncée le 29 mars. Dans le cas d’une sortie sans accord (hard Brexit, ou no deal) entre Bruxelles et Londres, l’entreprise AMK Book Services, qui gère le fret des éditeurs pour les foires de Londres, Francfort et Bologne, a fait savoir qu’elle se tenait prête en urgence pour assurer le dédouanement des retours sur le territoire britannique.
 
"Nous avons eu des discussions avec des courtiers en douane mais ils n’en savent pas plus que nous à ce stade et ils n’ont pas assez de main-d’œuvre pour faire face à une situation de sortie sans accord, a déclaré la directrice d’AMK Barbara Williams au Bookseller. En cas de no deal, chaque article devra être vérifié et dédouané. Cela entraînera des retards pour les camions et des charges que les éditeurs devront payer. Nous avons parlé à tous les éditeurs et leur avons dit à quoi s’attendre."
 
En cas de sortie sans accord, les éditeurs britanniques craignent que les délais de douane mettent en difficulté leurs activités. L’Association des éditeurs britanniques (PA) alerte ses adhérents sur les implications des différents scénarios de sortie et considère qu’en cas de no deal les retards des exportations seraient "préjudiciables" pour le secteur.

Le Royaume-Uni est le premier exportateur de livres imprimés au monde avec 17% des exportations mondiales devant les Etats-Unis, l’Allemagne et la Chine, rappelle une étude menée par Frontier Economics pour l’Association des éditeurs en 2017. En 2018, la part des exportations britanniques a continué de grimper de 7% au sein d’un marché dynamique, estime l’association.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre