Les dix livres pour s'immerger dans le bric-à-brac de Georges Braque | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, avec alw, le 17.09.2013

Les dix livres pour s'immerger dans le bric-à-brac de Georges Braque

Georges Braque, L'oiseau noir et l'oiseau blanc,1960 © Leiris SAS Paris © Adagp, Paris 2013

Ce 18 septembre ouvre la rétrospective au Grand Palais consacrée au précurseur du cubisme.

Depuis la grande rétrospective organisée par le musée de l'Orangerie dans les années 1970, aucune exposition complète de l'oeuvre de Georges Braque n'avait été présentée à Paris. Un oubli réparé avec «Georges Braque» au Grand Palais, qui ouvre ses portes ce 18 septembre jusqu'au 6 janvier.

La RMN-GP et le Centre Pompidou, organisateurs de la rétrospective, coéditent le 28 août une petite monographie, Braque, par la commissaire Brigitte Léal, qui est la directrice adjointe du musée national d'Art moderne. La RMN-GP a publié le 11 septembre de nombreux titres: le catalogue (45 euros), l'album présentant 260 oeuvres (18,50 euros), mais aussi Le petit dictionnaire Braque du cubisme de Dominique Dupuis-Labbé, un essai Braque avec Picasso : 1907-1913 de Pierre Daix sur la collaboration entre les deux artistes qui va aboutir à cette révolution esthétique qu'est le cubisme. De plus, l'éditeur prévoit un ouvrage de collection à 250 euros, la reprise du livre publié en 1962 par les éditions Brodier, Si je mourais là-bas de Guillaume Apollinaire, illustré par Braque.

Depuis des années, Armand Israël, qui est l'ayant droit de cet initiateur du cubisme et inventeur des papiers collés, travaille à la transmission de cette oeuvre au sein du musée de Saint-Dié-des-Vosges dont il est le conservateur. A l'occasion de la rétrospective parisienne, il se dote d'un diffuseur, CED-Cedif, pour les éditions des Catalogues raisonnés dont il s'occupe, et a publié le 17 septembre Georges Braque: père du cubisme, initiateur de l'art contemporain.

Artlys édite le 18 septembre une anthologie de textes d'écrivains du XXe siècle (Eloge de Braque) ainsi qu'un album pour la jeunesse dans une nouvelle collection d'ateliers pratiques (Le bric-à-brac de Georges Braque de Sophie Duf), qui, avec des pochoirs, des découpages, des papiers collés, permet de recréer l'univers de l'artiste. Concernant les monographies, Hazan traduit ce 18 septembre celle d'Alex Danchev, professeur à l'université de Nottingham en Angleterre (Georges Braque: le défi silencieux), et Prisma, le 19 septembre, celle de l'Américaine Karen K. Butler (Georges Braque: l'espace réinventé).
close

S’abonner à #La Lettre