Les bibliothèques vénitiennes appelées à boycotter les livres des pro-Battisti | Livres Hebdo

Par Julie Rocha-Soares, avec jrs, le 17.01.2011

Les bibliothèques vénitiennes appelées à boycotter les livres des pro-Battisti

Dans une lettre, Raffaele Spereanzon - conseiller provincial du parti de Berlusconi et délégué à la Culture de la Vénétie - demande le retrait, en Italie, des livres écrits par des signataires de la pétition en faveur de l'ex-militant d'extrême-gauche.

“Dehors, les livres des amis de Battisti”, titre le Corriere del Veneto, en rapportant que Raffaele Spereanzon - conseiller provincial du parti de Berlusconi et délégué à la Culture de la Vénétie - a demandé aux bibliothèques italiennes le retrait de tous les livres écrits par des écrivains signataires de la pétition en faveur de Cesare Battisti datant de 2004.

Dans sa lettre aux dirigeants de bibliothèques, Raffaele Spereanzon en appelle au boycot des oeuvres de Strega Tiziano, lauréat du premier prix Strega (équivalant au Goncourt en France), du philosophe Giorgio Agamben, de Massimo Carlatto, de Valerio Evangelisti, de Pino Cacucci et de Sandrone Dazieri, qui l'ont soutenu.

La raison de cette initiative ? “Etre solidaire d'un terroriste rend moralement complice, selon l'élu à la Culture cité dans le Corriere del Veneto. Leur entreprise pour la requête d'extradition de Cesare Battisti est une insulte aux familles des victimes.”

Les syndicats de police soutiennent cette action, comme Franco Maccari du COISP (Syndicat indépendant de police) qui a précisé : “Evidemment, nous ne demanderons pas le retrait des rayons de tous les auteurs qui prendront ou ont pris leurs distances de la liste de soutien à Battisti”.


close

S’abonner à #La Lettre