Le Top 20 entre en résistance | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 16.12.2015 à 15h29 (mis à jour le 16.12.2015 à 16h00) Meilleures ventes

Le Top 20 entre en résistance

La Déclaration universelle des droits de l'homme. - Photo CHÊNE

Initiée après l'attaque de Charlie Hebdo et parue le 7 décembre, La Déclaration universelle des droits de l'homme (Chêne) entre dans le top 20, tandis que Paris est une fête, d'Ernest Hemingway (Folio), symbole de la résistance de la capitale après les attentats du 13 novembre, se hisse à la 3e place.

Si Le papyrus de César, le dernier album d'Astérix signé Jean-Yves Ferri et Didier Conrad (Albert-René), et D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan (Lattès) continuent de dominer le Top 20 GfK/Livres Hebdo tous genres confondus, c'est un poche à forte teneur symbolique qui grimpe sur la dernière marche du podium. Déjà dans les meilleures ventes depuis trois semaines, Paris est une fête, d'Ernest Hemingway, devenu l'étendard de la résistance parisienne à la barbarie après les attentats du 13 novembre et déposé en nombre sur les lieux de commémoration, se hisse en effet à la troisième place du classement.

L'esprit Charlie plane lui aussi sur ces meilleures ventes du 7 au 13 décembre. Après les attentats de janvier 2015, les éditions du Chêne ont décidé de réaliser une édition illustrée de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Le beau livre, qui a mobilisé 30 artistes contemporains afin d'illustrer les 30 articles de la Déclaration, paraîtra le 4 janvier 2016, mais l'éditeur a souhaité anticiper sa sortie après les événements dramatiques de la fin d'année en faisant paraître une version poche, qui entre à la 18e place du Top 20.

Enfin, à l'approche de Noël, un autre titre fait son entrée dans le palmarès: Le livre de la jongle (Plon), dans lequel Stéphane de Groodt revisite diverses expressions de la langue française avec la fantaisie qui le caractérise. Paru le 5 novembre, l'ouvrage, 19e du classement, prouve que l'humour peut aussi être une forme de résistance.
close

S’abonner à #La Lettre