Numérique

Le texte de l’accord interprofessionnel sur le prêt numérique

L'ensemble des signataires de l'accord autour de la ministre de la Culture. - Photo O. DION

Le texte de l’accord interprofessionnel sur le prêt numérique

Le protocole signé lundi 8 décembre par la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, la Fédération des collectivités territoriales et huit associations de bibliothécaires, d’auteurs, d’éditeurs et de libraires formule douze “recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques”. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 09.12.2014 à 18h01,
Mis à jour le 13.12.2014 à 12h34

Les Assises des bibliothèques qui se tenaient lundi 8 décembre à la Cité de l’architecture, à Paris, à l'initiative du ministère de la Culture, ont donné lieu, pour faciliter le prêt numérique en bibliothèque, à la signature d'un accord inédit en Europe entre la ministre, Fleur Pellerin, la Fédération nationale des collectivités territoriales (FNCC) et les principaux acteurs de l’interprofession du livre : auteurs, éditeurs, libraires et bibliothécaires.

Le texte du protocole, publié par Livres Hebdo rassemble 12 recommandations s’engageant pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques.
 
Les signataires :

Au titre de l’interprofession du livre :
• Association des bibliothécaires de France (ABF)
• Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt (ADBDP)
• Association des bibliothèques municipales et intercommunales des grandes villes de France (ADBGV)
• Conseil permanent des écrivains (CPE)
• Réseau Carel
• Syndicat de la librairie française (SLF)
• Syndicat national de l’édition (SNE)
• Syndicat des distributeurs de Loisirs Culturels (SDLC)

Au titre des pouvoirs publics et des collectivités territoriales :
• La ministre de la Culture et de la Communication
• Le Président de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC) 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités