Le plan de Francfort changera en 2015 | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, le 30.04.2014 à 14h00 Manifestation

Le plan de Francfort changera en 2015

L'Open Space de la Foire de Francfort en 2013 - Photo (C) FRANKFURTER BUCHMESSE/ALEXANDER HEIMANN

L'an prochain, les éditeurs américains et anglais quitteront le hall 8 pour s'installer dans le hall 6, plus central, où sont notamment les Français jusqu'à octobre 2014 inclus pour la Foire internationale du livre de Francfort.

Le plan d'aménagement de la Foire internationale du livre de Francfort va être complètement restructuré pour sa 67e édition, du 14 au 18 octobre 2015, annoncent ses organisateurs ce mercredi 30 avril, dans un communiqué qui intervient après dix-huit mois de discussions et de négociations avec les principaux exposants internationaux.

Principal changement : l'immense hall 8, décentré par rapport aux autres pavillons, ne sera plus utilisé. Dans un grand jeu de chaises musicales, les éditeurs américains, anglais ou canadiens qui y tenaient leurs stands, seront déplacés sur quatre niveaux, avec le centre des droits, dans le hall 6, qui accueille jusqu'à la prochaine édition de la grande manifestation professionnelle, du 8 au 12 octobre 2014, les Français, les Néerlandais, les Chinois, les Coréens ou encore les Japonais.

La France dans le hall 5

Tandis que l'édition allemande restera dans le hall 3, l'ensemble des exposants d'Asie et du monde arabe seront relocalisés dans le hall 4, où demeureront les éditeurs scientifiques. Les "nations unies de l'édition", pour reprendre la formule de Francfort, en l'occurence la France, l'Espagne et l'Amérique latine, l'Italie, les Pays-Bas, la Scandinavie et l'Europe de l'Est, occuperont le hall 5. Les éditeurs français, en particulier, seront situés au niveau 5.1, soit le même niveau que celui qu'ils occupent actuellement dans le hall 6.

"Les Anglo-saxons, qui étaient pour une fois à la périphérie, rejoignent le centre", commente le directeur général du Bureau international de l'édition française (Bief), Jean-Guy Boin. Pour lui "dès lors que la décision que les Français quittent le hall 6 avait été prise, la meilleure des solutions, celle que nous avons négociée, était qu'ils soient au hall 5, évidemment au niveau 1 pour rester au carrefour des échanges. Les organisateurs nous ont assuré que la configuration de l'ensemble des stands français dans le hall 5 serait du même ordre que dans le hall 6, et qu'ils règleraient les différents points techniques avec chaque exposant", poursuit-il.

Avec cette réorganisation, à propos de laquelle les organisateurs vont écrire à tous les exposants dans les quinze jours qui viennent, "la foire sera plus concentrée" autour de son agora centrale et les connexions entre les différents pavillons ne prendront pas plus de 5 minutes, contre parfois 20 minutes acutellement, se réjouit le directeur de la Foire de Francfort, Jürgen Boos, interviewé par Livres Hebdo pour son édition du 2 mai (n° 996).

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre