Le magazine Books prépare sa nouvelle formule et redevient mensuel

Sommaire du dernier n° de Books

Le magazine Books prépare sa nouvelle formule et redevient mensuel

Grâce à la recapitalisation de sa société éditrice, le magazine se donne un an et demi pour atteindre l'équilibre.

Par Vincy Thomas,
avec vt,
Créé le 23.07.2010 à 00h00,
Mis à jour le 23.07.2010 à 00h00

Books, dont le n°14 est sorti au début de l'été, respire. Après un démarrage tumultueux en pleine crise économique (et publicitaire), fin 2008, le magazine créé par Olivier Postel-Vinay s'est donné une bouffée d'oxygène en recapitalisant sa structure éditrice, Books SAS. Avec 640 000 euros injectés, le magazine va pouvoir redevenir mensuel dès septembre et lancer une nouvelle formule en octobre.

Olivier Postel-Vinay garde la direction du magazine mais laisse la place de Président au principal investisseur, Jean-Jacques Augier, directeur de la société de placement Eurane. Leur objectif est d'atteindre l'équilibre financier d'ici un an et demi. Pour cela Books misera aussi sur son "lifting", sur son site web (booksmag.fr), ressource essentielle pour le recrutement des abonnés. De même, la marque devrait se décliner sur des supports mobiles comme l'iPad.

Le fondateur nous a indiqué que les abonnements et les ventes étaient en hausse. Les hors-séries afficheraient aussi de bons résultats. Cependant, la procédure de recapitalisation était indispensable pour la survie du magazine. Lancé avec seulement 1 million d'euros, Books n'avait pas assez de moyens pour sa promotion. Six mois après, dans l'impasse financièrement, le mensuel était devenu bimestriel, et subissait une restructuration de ses coûts fixes, notamment en réduisant la taille de l'équipe.

Books est tiré à 60 000 exemplaires et l'OJD certifie 24 000 ventes en moyenne par numéros.

23.07 2010

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités