Economie

Le livre a perdu 7% d'emplois entre 2011 et 2013

Le livre a perdu 7% d'emplois entre 2011 et 2013

En 2013, les industries culturelles et créatives ont généré 83,6 milliards d’euros de revenus et représentaient 1,3 million d’emplois selon le 2e Panorama de l’économie de la culture et de la création en France réalisé par France Créative-EY en partenariat avec le SNE.  Mais la tendance globale à la hausse cache de profondes disparités, notamment dans le secteur de l'édition. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Marie-Pauline Mollaret,
Créé le 27.11.2015 à 18h07,
Mis à jour le 27.11.2015 à 19h00

En 2013, l’industrie du livre pesait en France 5,6 milliards d’euros et employait 74 280 personnes, d’après le 2e Panorama de l’économie de la culture et de la création publié vendredi 27 novembre par le collectif France Créative, en partenariat avec le cabinet EY (ex-Ernst & Young) et le Syndicat national de l'édition (SNE). Si ces chiffres représentent globalement une augmentation des revenus de 4,5% et une diminution des emplois de 7% par rapport à l'année 2011, la situation apparaît en réalité plus contrastée à l'intérieur de chaque poste.

En effet, selon cette étude, si on prend à part les revenus directs de l'édition, ils sont en réalité en baisse de 3%, en raison d'une chute de 4,1% des ventes de livres physiques, non compensée par la nette augmentation des ventes de livres numériques (+40%). Ce sont les revenus connexes (dépenses d'acquisition des bibliothèques municipales, ventes de supports numériques de lecture...) qui compensent ce manque à gagner grâce à une augmentation de plus de 70%.



Même chose pour le domaine de l'emploi : si les emplois connexes (industrie graphique, ventes de supports numériques de lecture) tirent leur épingle du jeu avec une progression de 20%, ce sont les emplois directs qui supportent la baisse drastique des effectifs : 10% d'employés en moins au global, et jusqu'à 24% pour les auteurs littéraires et traducteurs.  

En recul pour la 3e année consécutive

Le Panorama France Créative-EY confirme que l'on assiste à un recul pour la 3e année consécutive du marché du livre en valeur. A l’intérieur du secteur, seuls les mangas et BD ainsi que les livres parascolaires sont en hausse (respectivement de 1,4% et 1,3%). La bande dessinée continue d'ailleurs de porter le secteur, avec 36 millions d’albums vendus en 2013. 

L'étude révèle également que 87% des Français se déclarent lecteurs et que 73% ont lu au moins un livre sur les 12 derniers mois. En revanche, le temps de lecture moyen hebdomadaire est en baisse de 7 minutes tandis que le budget moyen annuel accordé à l'achat de livres physiques est descendu à 81,20 euros, soit 1,70 euros de moins qu'en 2011.  Enfin, l'offre connaît une croissance régulière puisque le nombre de titres a augmenté de 6,2% en 2013.

Croissance supérieure au reste de l'économie française

De manière globale, les 10 secteurs analysés par EY (arts visuels, musique, spectacle vivant, cinéma, télévision, radio, jeu vidéo, livre, presse, publicité et communication) ont généré 83,6 milliards d’euros de revenus et représentaient 1,3 million d’emplois en 2013, ce qui équivaut à plus du double des emplois liés à la production automobile, précise le Panorama. Ils sont ainsi en augmentation de 1,2% par rapport à 2011, avec une croissance supérieure au reste de l’économie française (+0,9% sur la même période). Les arts visuels, la musique et le spectacle vivant sont les 3 principaux employeurs de l’économie culturelle, avec 64% du total des effectifs. 

L’étude souligne enfin que l’enjeu principal reste la répartition de la valeur entre acteurs traditionnels, producteurs de contenu créatif et média numérique. France Créative rappelle ainsi " La culture et la création sont une chance pour notre pays, pour tous les pays. Cette étude illustre la nécessité de soutenir nos secteurs pour confirmer et développer leur potentiel social et économique ".

Tout en gardant à l'esprit que la culture, quelle qu'elle soit, ne peut jamais se résumer à des données chiffrées. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités