Le CPE répond à la Ligue des auteurs et La Charte | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 04.03.2020 à 17h51 (mis à jour le 04.03.2020 à 19h02) AUTEURS

Le CPE répond à la Ligue des auteurs et La Charte

L'auteure Bessora, présidente du Conseil permanent des écrivains - Photo DR/COPIE D'ÉCRAN DES MOTS ET DÉBAT

Le Conseil permanent des écrivains déplore l’absence d’implication de la Ligue des auteurs professionnels, démissionnaire de l’organisation.

"Le Conseil permanent des écrivains (CPE) a pris acte de la démission de deux de ses membres, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse et la Ligue des auteurs professionnels (LAP)", annonce l’organisation dans un communiqué publié le 3 mars.
 
Rappelant la diversité des voix dans ce regroupement qui compte désormais 16 associations, syndicats ou sociétés de gestion de droits d’auteur, le CPE déplore "l’absence d’implication que la LAP a d’emblée manifestée au sein du CPE ainsi que les propos qu’elle tient publiquement à son encontre sur les réseaux sociaux, visant à discréditer la représentativité et la légitimité du CPE au profit d’autres organismes, dont la Ligue et la Charte".

Le CPE défend son bilan

Le CPE rappelle les négociations, actions ou réalisations qu’il a menées au cours des dernières années : contrat d’édition à l’ère numérique, Etats généraux du livre en 2018 et 2019, compensation de la hausse de la CSG, dialogue avec le SNE sur la transparence et la fréquence des redditions de compte.
 
La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse et la Ligue des auteurs professionnels ont annoncé leur démission du CPE le 25 février, dénonçant entre autres des dysfonctionnements internes, une gouvernance problématique, sa faiblesse dans le rapport de force avec le Syndicat national de l’édition, et le poids des sociétés de gestion collective de droits, dont les intérêts ne serviraient pas ceux des auteurs.
close

S’abonner à #La Lettre