Fait divers

Le bibliothécaire polonais soupçonné d'avoir dépecé une femme a été arrêté à Malte

Photo DR

Le bibliothécaire polonais soupçonné d'avoir dépecé une femme a été arrêté à Malte

Kajetan Poznanski, le bibliothécaire polonais soupçonné d'avoir tué puis dépecé une jeune femme le 3 février, a été arrêté à Malte. La police polonaise tente d'en savoir plus sur sa personnalité et les motifs de son crime. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
avec AFP,
Créé le 24.02.2016 à 15h46,
Mis à jour le 24.02.2016 à 16h00

Le bibliothécaire polonais de 26 ans Kajetan Poznanski, soupçonné d'avoir tué puis dépecé une jeune femme qu'il aurait rencontré sur son lieu de travail, a été arrêté à Malte, après une cavale d'une dizaine de jours à travers l'Europe, a annoncé en fin de semaine dernière un porte-parole de la police polonaise, Andrzej Borowiak. 
 
"Les policiers polonais qui le suivaient depuis une semaine en Allemagne, puis en Italie, ont établi qu'il avait pris un ferry pour Malte. Après l'avoir localisé dans un hôtel, ils en ont informé la police locale qui a procédé à son interpellation", a déclaré Andrzej Borowiak à la chaîne de télévision polonaise TVN24. L'homme a été arrêté mercredi 17 février dans l'après-midi à La Valette, a précisé le parquet.

Depuis, le bibliothécaire de 26 ans est interrogé en Pologne, où les enquêteurs tentent d'en savoir plus sur les motifs de son crime. "Au cours de sa fuite, il laissait des traces sur des réseaux de télécommunications", tout en restant "prudent", a précisé Przemyslaw Nowak, porte-parole du parquet de la région de Varsovie chargé de l'enquête. "Le motif de son crime reste inconnu et incompréhensible et je crains qu'il restera incompréhensible à jamais", a-t-il encore déclaré.

Kajetan Poznanski, 26 ans, fils d'une procureur, est soupçonné d'avoir tué le 3 février à Varsovie une professeur d'Italien de 30 ans, après l'avoir rencontré sur son lieu de travail. Il a ensuite décapité son corps et avant de le transporter en taxi dans un appartement qu'il louait dans un autre quartier de la capitale polonaise. Il a mis le feu au sac de voyage contenant le corps, avant de s'enfuir. Ce sont les pompiers appelés sur les lieux qui ont découvert les restes de la jeune femme: son corps dans le sac en feu et la tête dans un sac à dos.

Les médias polonais avaient rapidement découvert que le jeune homme, employé à la bibliothèque municipale de Varsovie, était admirateur du tueur en série de fiction Hannibal Lecter, et qu'il donnait des cours sur la poésie antique illustrés de photos macabres.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités