Le best-seller de Markus Zusak et le conte de Mathias Malzieu portés à l’écran | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, le 04.02.2014 à 17h23 (mis à jour le 06.02.2014 à 16h26) - 2 commentaires Cinéma

Le best-seller de Markus Zusak et le conte de Mathias Malzieu portés à l’écran

Sophie Nélisse dans La Voleuse de livres - Photo © TWENTIETH CENTURY FOX FRANCE

Traduit en une trentaine de langues le best-seller de l’Australien Markus Zusak, La voleuse de livres, est porté à l’écran le 5 février. Tandis que le héros de La Mécanique du cœur de Mathias Malzieu s’anime au cinéma.

Best-seller de l’auteur australien Markus Zusak, La voleuse de livres, vendu à plus de 8 millions d’exemplaires à travers le monde, est aujourd’hui adapté au cinéma par Brian Percival.

Epoustouflante, la jeune Canadienne Sophie Nélisse interprète cette jeune fille allemande qui apprend à lire dans sa famille d’adoption tandis que les nazis brûlent les livres. La lecture est son seul rempart face à la barbarie. L’histoire a été publiée en 2007 chez Oh! éditions pour la France, ainsi que dans une trentaine de pays. Egalement disponible chez Pocket et Pocket Jeunesse, elle vient de reparaître chez XO.

Après le succès international de ce livre, Markus Zusak revient le 10 mars aux éditions Kero avec Le messager, déjà couronné par le prix du meilleur livre de l'année en Australie et le prix Ethel Turner.

Avec son horloge mécanique en guise de cœur, Jack, le jeune héros imaginé en 2007 par Mathias Malzieu dans La mécanique du cœur (Flammarion), s’anime au cinéma ce mercredi 5 février. Réalisé par Stéphane Berla avec Mathias Malzieu, Jack et la mécanique du cœur est l’occasion d'une réédition du titre en deux versions, sous la forme d’un album jeunesse et, d’autre part, en édition luxe, avec le roman, le scénario et 50 photos du film. Le texte est également lu par l'auteur chez Gallimard (« Ecoutez lire »).

Il sera par ailleurs réédité en version scolaire le 5 mars chez dans la collection “Etonnants classiques. Etonnantissimes”.
close

S’abonner à #La Lettre