L'artiste Christo est mort | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec afp, le 02.06.2020 à 15h53 (mis à jour le 02.06.2020 à 16h00) Disparition

L'artiste Christo est mort

Christo sur sa dernière installation, The Floating Piers - Photo WOLFGAGNG VOLZ / DR

Du Pont-Neuf emballé à l'Arc-de-Triomphe qui le sera l'an prochain, en passant par l'exposition au Centre Pompidou qui sera lancée début juillet, les œuvres de Christo ont été accompagnée de beaux-livres autour de ses créations contemporaines uniques et éphémères.

L'artiste-plasticien Christo, célèbre pour ses réalisations d'envergure consistant notamment à emballer des monuments comme le Pont-Neuf à Paris et le Reichstag de Berlin, est mort dimanche 31 mai à 84 ans, ont indiqué ses collaborateurs. Parmi leurs installations les plus connues, on se souviendra de Surrounded Islands (les iles de la baie de Miami encerclées de tissu rose) et de The Floating Piers, plateformes flotantes sur le lac d’Iseo.

L'artiste, né Christo Vladimirov Javacheff, en Bulgarie, "est décédé de causes naturelles le 31 mai 2020 à son domicile à New York", selon un message posté par son "bureau" sur sa page Facebook.

Avec sa femme Jeanne-Claude, ils furent l'un des couples les plus médiatisés de l'art contemporain qu'ils ont marqué par leurs œuvres in situ, nécessitant des années de conception et des millions de dollars pour ne durer que quelques jours.  Le Pont-neuf de Christo a fait l’objet d’un essai de Nathalie Heinich, paru cette année aux éditions Thierry Marchausse. Taschen vient d’actualiser le livre d’art consacré à leur œuvre, Christo et Jeanne-Claude de Paull Goldberger et Wolfgang Volz, jusque là uniquement disponible en édition Collector et désormais vendue en format XXL. Enfin, les éditions Jannink avaient publié en 1998, le beau-livre Erreurs les plus fréquentes, seul ouvrage écrit par le couple.

Christo était un "enchanteur", a affirmé Serge Lasvignes, président du Centre Pompidou à Paris. "C'était aussi une magnifique personne alliant audace, détermination et une profonde humanité".

Le Centre Pompidou devait inaugurer en mars une exposition consacrée à l'artiste et à sa femme et partenaire artistique Jeanne-Claude, décédée en 2009, mais elle a dû être reportée en raison de l'épidémie du coronavirus. Elle se tiendra finalement à partir du 1er juillet, selon le Centre Pompidou. A cette occasion, les éditions du Centre Pompidou publient un catalogue sous la direction de Sophie Duplaix, Christo et Jeanne-Claude : Paris !. Connaissance des arts sort un hors-série dédiée à l’exposition.

Né le 13 juin 1935 à Gabrovo en Bulgarie, Christo a fui en 1956 dans un train de marchandises le régime communiste et le réalisme soviétique enseigné aux Beaux-arts de Sofia.
Il a rencontré en 1958 à Paris sa femme française, Jeanne-Claude Denat de Guillebon. Il avait élu domicile à New York et obtenu la nationalité américaine. Ensemble, en dehors de leurs « empaquetages » sensationnels, ils avaient aussi été sculpteurs. On retrouve d’ailleurs leur passion commune pour le corps dans Christo : femmes 1962-1968, catalogue de l’exposition éponyme à Marrakech, paru chez Gallimard l’an dernier.

Son dernier projet en préparation, l'emballage de l'Arc de triomphe à Paris qui s'annonçait comme l'un des évènements les plus spectaculaires de la rentrée de septembre, avait été reporté d'un an en raison des incertitudes liées au coronavirus.  Cette réalisation reste "sur les rails" pour la période du 18 septembre au 3 octobre 2021. Les éditions du Patrimoine ont déjà programmé pour l’an prochain Christo : Arc de Triomphe, signé de la commissaire Laure Martin.
 
close

S’abonner à #La Lettre