L'architecte, de profundis | Livres Hebdo

Par Olivier Mony, le 10.05.2019 Essai/France 6 juin Fernand Pouillon

L'architecte, de profundis

L'hôtel El Marsa à Sidi-Fredj, en Algérie. Immeuble construit par Fernand Pouillon, en 1968. - Photo LUDOVIC COURTÈS/CC BY-SA 4.0

Réédition des mémoires du plus controversé et du plus virtuose des architectes français de l'après-guerre.

Voici deux ans, dans son beau Climats de France (Sabine Wespieser), Marie Richeux ressuscitait, aujourd'hui que les clameurs du temps qui l'ont accompagné se sont estompées, la mémoire et surtout l'œuvre de l'immense architecte et urbaniste que fut Fernand Pouillon. Cet été, une exposition sera consacrée à ses bâtiments algériens lors des prochaines « Rencontres de la photographie d'Arles ». Il fa

Lire la suite (2 010 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (16 articles)

close

S’abonner à #La Lettre