L’AILF réussit ses rencontres internationales à Paris | Livres Hebdo

Par Clarisse Normand, le 29.09.2015 à 13h12 (mis à jour le 30.09.2015 à 10h51) Librairie

L’AILF réussit ses rencontres internationales à Paris

Photo O. DION

Les Rencontres organisées les 27 et 28 septembre à Paris par l’Association internationale des libraires francophones ont mobilisé plus de 70 participants avec non seulement des libraires, mais aussi d'autres acteurs de la chaîne du livre et des milieux associatif, syndical et politique.

L’Association internationale des libraires francophones (AILF) a franchi un cap avec le succès de ses Rencontres interprofessionnelles autour du livre et de la lecture organisées les 27 et 28 septembre à Paris, respectivement au Centre national du livre et à l’Assemblée nationale où les députés Pouria Amirshahi et Denis Baupin leur ont manifesté leur soutien en leur offrant une salle.

Née il y a 13 ans pour sortir les libraires francophones à l’étranger de leur isolement, l’AILF engage aujourd’hui des réflexions avec d’autres acteurs de l’interprofession désireux de partager leurs expériences et interpelle les responsables politiques pour qu’ils prennent la mesure des enjeux.

70 participants

Pour cette première manifestation à une telle échelle, l’AILF a réuni 70 participants. Outre les libraires membres de l'AILF, venus du nord et du sud, dont certains d'Australie, de Cote d'Ivoire, d'Haïti ou encore du Liban, étaient présents divers représentants de la chaîne du livre, dont Gilles Colleu (en charge du développement numérique chez Actes Sud) et Valérie Merville-Aït Saadi (bibliothécaire en Seine Saint-Denis), mais aussi des milieux associatifs et syndicaux, avec Pascal Lefebvre (Filpac-CGT), Yann Chapin (Fontaine O livres), Jérémy Lachal (Bibliothèques sans frontières).

A cette assemblée se sont également joints Vincent Monadé, président du CNL, ainsi que quelques responsables politiques et élus locaux, dont Henriette Zoughebi (élue au Conseil régional d'Ile-de-France) et Fanélie Carrey-Conte (députée de la 15e circonscription de Paris).

Les deux journées de travail ont été structurées autour d’une demi-douzaine de thématiques transversales, comme la lecture, la mutualisation, le numérique et les politiques du livre et de la lecture, avec pour chacune d’elles des interventions de spécialistes de divers horizons. Elles ont aussi fait la part belle aux interventions et aux échanges spontanés des participants durant les débats et, de façon plus informelle, durant les moments de pause et les déjeuners.

Laboratoire d’idées

De la création du portail des librairies belges, Librel.be, aux accords de co-édition entre les professionnels chiliens et péruviens en passant par les expériences de mutualisation orchestrées par Fontaine O livres à Paris, la manifestation a fait office de véritable laboratoire d’idées avec de nombreux exemples concrets notamment en matière de mutualisation.

A côté de ces échanges très professionnels, les Rencontres ont aussi été rythmées par des lectures conçues comme des espaces de respiration. Elles ont notamment accueilli l’écrivaine Geneviève Brisac, venue lire un long extrait de son prochain livre, en cours d’écriture.

De nombreux participants ont souligné la richesse des échanges et l’intérêt des partages d’expériences menées non seulement en France mais aussi à l’étranger. Les discussions ont fourni de nombreuses de pistes de réflexion et d’amélioration, a notamment estimé Sylviane Friedrich, présidente de l’AILF et gérante de La Librairie, à Morges (Suisse). 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre