La Suédoise Malin Persson Giolito remporte le prix Le Point du polar européen 2018 | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 05.04.2018 à 14h04 (mis à jour le 05.04.2018 à 15h00) Quais du polar

La Suédoise Malin Persson Giolito remporte le prix Le Point du polar européen 2018

Malin Persson Giolito. - Photo PHOTO VIKTOR FREMLING

Le 16e prix créé par l’hebdomadaire sera remis à l’auteure de Rien de plus grand (Presses de la Cité), vendredi 6 avril à Lyon, en ouverture du 14e Festival Quais du polar.
 

Rien de plus grand, quatrième fiction et premier roman noir de la Suédoise Malin Persson Giolito, traduit par Laurence Mennerich et publié le 8 mars aux Presses de la Cité, remporte le prix Le Point du polar européen 2018. Il lui sera remis vendredi 6 avril, à 19h,  par le président du jury Jean-Louis Debré, lors de l’inauguration du 14e Festival Quais du polar, qui se déroulera du 6 au 8 avril, à Lyon.

Rien de plus grand raconte l’histoire de Maja Norberg, 18 ans, fille de bonne famille qui abat au fusil de chasse cinq de ses camarades de classe, dont son petit copain, fils de la plus grosse fortune de Suède, et sa meilleure amie. Neuf mois plus tard, le procès de Maja s’ouvre sous haute tension.

Ce roman sur la corruption et l’hypocrisie des classes dirigeantes suédoises, dont la violence rejaillit sur leurs propres enfants, s’est vendu à 400 000 exemplaires en Suède, où il a obtenu de nombreux prix, dont celui du meilleur thriller scandinave 2017. Les droits ont été cédés à 30 pays et Netflix en a acquis les droits pour l’adapter en série.

Avocate, fille de criminologue

Fille du criminologue et écrivain Leif G. W. Persson (Rivages), née en 1969 à Stockholm, Malin Persson Giolito, qui parle français, a exercé la profession d’avocate et travaillé pendant dix ans à la Commission européenne à Bruxelles, où elle vit toujours, avant de se consacrer à l’écriture.

Rien de plus grand est arrivé devant Peur, de Dirk Kurbjuweit, traduit de l’allemand par Denis Michelis (Delcourt), Le charme des sirènes, de Gianni Biondillo, traduit de l’italien par Serge Quadruppani (Métailié), Jeu de massacre à Berlin, d’Elisabeth Herrmann, traduit de l’allemand par Elsa Vonau (Slatkine & Cie), Demain c’est loin, de Jacky Schwartzmann (Le Seuil, «  Cadre noir) et L’accusé du Ross-Shire. Documents relatifs à l’affaire Roderick Macrae, de Graeme Mccrae Burnet, traduit de l’anglais par Julie Sibony (Sonatine).

C’est la 16e édition du prix Le Point du polar européen, créé en 2003 et récompensant le meilleur "roman policier, thriller, roman noir, d’auteur européen" paru entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018. Malin Persson Giolito succède à Hannelore Cayre, lauréate 2017 avec La daronne (Anne-Marie Métailié), à Olivier Norek, vainqueur en 2016 avec Surtensions (Michel Lafon) et à l’Allemand Sasha Arango, gagnant 2015 avec La vérité et autres mensonges (Albin Michel).
close

S’abonner à #La Lettre