La romancière et scénariste Nicole de Buron est décédée | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, avec AFP, le 13.12.2019 à 14h10 (mis à jour le 13.12.2019 à 15h00) Disparition

La romancière et scénariste Nicole de Buron est décédée

Nicolas de Buron est principalement connue pour le feuilleton "Les saintes chéries" adapté d'un de ses romans - Photo DR

L'auteure, connue pour le feuilleton télévisé Les saintes chéries, adapté d'un de ses romans, s'est éteinte le 11 décembre à l'âge de 90 ans.

L'écrivaine à succès Nicole de Buron, célèbre dans les années 1960 pour le feuilleton télévisé Les saintes chéries, adapté de son roman du même nom, est décédée mercredi 11 decembre à l'âge de 90 ans. Elle est l'auteure d'une vingtaine d'ouvrages humoristiques principalement publiés chez Pierre Horay, Flammarion et Plon.

Née en janvier 1929 à Tunis, Nicole de Buron avait commencé sa carrière comme journaliste à Marie Claire avant de se tourner vers l’écriture romanesque. Ses livres ont connu un grand succès populaire dans les années 1960. Son roman Sainte chérie (Pierre Horay, 1964) fut adapté pour la télévision l'année suivante sous le titre Les saintes chéries avec Micheline Presle et Daniel Gélin. Le feuilleton fut diffusé de 1965 à 1970.

Scénariste et dialoguiste, Nicole de Buron avait écrit deux autres séries télévisées (Qui c'est ce garçon?, 1987 et C'est quoi ce petit boulot?, 1991). Dans les années 1970, elle avait également signé le scénario de plusieurs longs métrages dont deux films de Gérard Pirès: Erotissimo avec Annie Girardot et Elle court, elle court la banlieue avec Marthe Keller et Jacques Higelin. En 1978, elle avait elle-même réalisé Vas-y maman une nouvelle fois avec Annie Girardot. En 1975, elle reçoit le prix Jean-Leduc pour le scénario de Cours après moi que je t'attrape de Robert Pouret.

Elle était mariée à Jean Bruel (1917-2003), fondateur de la Compagnie des Bateaux-Mouches, avec qui elle a eu deux filles.

Nicole de Buron fut décorée du Mérite Agricole pour la qualité d’exploitation de son domaine agricole La Flassane près de Limoux à Castelreng (Aude), où elle doit être inhumée.
close

S’abonner à #La Lettre