La première sélection du Prix international du roman arabe 2019 | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 08.01.2019 à 14h37 (mis à jour le 08.01.2019 à 15h49) Prix Littéraire

La première sélection du Prix international du roman arabe 2019

L'écrivaine libanaise Hoda Barakat - Photo HODA BARAKAT

Le jury du prix international du Roman arabe a révélé sa première sélection, composée de 16 titres.

Seize ouvrages ont été retenus, lundi 7 janvier, pour figurer dans la première sélection du prix international du Roman arabe 2019. La liste comprend 7 femmes et 9 hommes, choisis parmi 134 auteurs publiés en langue arabe entre juillet 2017 et juin 2018.

La deuxième sélection annonçant les six finalistes de cette 12e édition sera dévoilée le 5 février, avant la remise du prix qui se tiendra le 23 avril, à la veille de l’ouverture de la Foire internationale du livre d’Abu Dhabi (du 24 au 30 avril). Le lauréat succédera à Ibrahim Nasrallah, récompensé en 2018 pour The second war of dogs et recevra 50000 dollars (43700 euros), ainsi qu’un soutien pour la traduction de son ouvrage en anglais. Les finalistes toucheront quant à eux la somme de 10000 dollars (8700 euros).
 
Six auteurs ont déjà figuré dans les sélections des précédentes éditions, dont plusieurs sont édités en France : l’Irakienne Inaam Kachachi chez Gallimard, l’Algérien Waciny Laredj chez Sindbad et L’Harmattan, la Libanaise Hoda Barakat, chez Actes Sud et sa concitoyenne May Menassa chez Encre d’Orient et Erick Bonnier. Parmi les autres romanciers sélectionnés pour la première fois et déjà parus dans l’Hexagone se trouvent Mohamed Abi Samra (Sindbad) et Habib Sayah (Casbah).
 
Les 16 titres sélectionnés pour le Prix international du roman arabe 2019 :
 
  • Women without trace de Mohammed Abi Samra (Liban), Riyad al-Rayyes
  • Voyage of the cranes in the cities de Omaina Abdullah Al-Kamis (Arabie saoudite), Dar Al Saqi
  • The night mail de Hoda Barakat (Liban), Dar al-Adab
  • Women of the five senses de Jalal Bargas (Jordanie), Arabic Institute for Research and Publishing
  • The commandments d'Adel Esmat (Egypte), Kotob Khan
  • Mohammed's brothers de Maysalun Hadi (Irak), Dar al-Dhakira
  • Black Foam de Huji Jaber (Erythrée), Dar Tanweer
  • The outcast d'Inaam Kachachi (Irak), Dar al-Jadid
  • May - The nights of Isis Copia de Waciny Laredj (Algérie), Dar al-Adab
  • What sin caused her to die? de Mohammed Al- Maazuz (Maroc), Cultural Book Centre
  • I killed my mother in order to live de May Menassa (Liban), Riyad al-Rayyes
  • Western Mediterranean de Mbarek Rabi (Maroc), Arabic Institute for Research and Publishing
  • Me and Haim de Habib Sayah (Algérie), Dar Mim
  • Summer with the enemy de Shahla Ujayli (Syrie), Difaf Publishing
  • The mexican wife de Iman Yehia (Egypte), Dar al-Shorouk
  • Cold white sun de Kafa Al-Zou’bi (Jordanie), Dar al-Adab

Plusieurs lauréats traduits en français
 
Créé en 2008, le prix international du Roman arabe vise à étendre le rayonnement de la littérature  arabe. Il est financé par le département de la culture et du tourisme d’Abu Dhabi et bénéficie du soutien de la Booker Prize Foundation sise à Londres. Son jury est dirigé par le critique littéraire marocain Charafdin Majdolin.
 
Parmi les titres lauréats des dix dernières années, cinq ont été traduits en français: Oasis du couchant de l’Egyptien Bahaa Taher (Gallimard, 2011, traduit par Simon Corthay et Charlotte Woillez); La Malédiction d'Azazel de l’Egyptien Youssef Ziedan (Albin Michel, 2014, traduit par Khaled Osman); Le Collier de la colombe du Saoudien Raja Alem (Stock, 2011, traduit par Khaled en collaboration avec Ola Mehanna); Les Druzes de Belgrade du Libanais Rabee Jaber (Gallimard, 2015, traduit par Simon Corthay et Charlotte Woillez) et Frankenstein à Bagdad de l’Irakien Ahmed Saadawi (Piranha, 2016, traduit par France Meyer).
 
close

S’abonner à #La Lettre