La mécanique Stanley Kubrick à la Cinémathèque | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec vt, le 22.03.2011

La mécanique Stanley Kubrick à la Cinémathèque

Une profusion d'ouvrages accompagne l'exposition consacrée au cinéaste, qui ouvre mercredi 23 mars.

Du 23 mars au 31 juillet, la Cinémathèque française présente la vie et les films de Stanley Kubrick sur deux étages et 1000 m2 dans une exposition créée en 2004 au Musée du film de Francfort en Allemagne.

La scénographie est découpée par films, de ses premiers courts métrages à ses projets ambitieux avortés. Le photographe qu'il fut à ses débuts n'est pas oublié. L'oeuvre de Kubrick se révèle ainsi foisonnante et minutieuse. La littérature, art qui l'influença tout au long de sa carrière, se glisse dans quelques vitrines qui mettent en avant les oeuvres qu'il a adaptées ou qui l'inspirèrent.

Plusieurs publications accompagnent l'événement. Le catalogue officiel, avec les préfaces de Martin Scorsese, Christiane Kubrick et Jan Harlan, est édité par le Deutsches Filminstitut.

Incontournable, Kubrick édition 2011, du critique et spécialiste Michel Ciment, avec là aussi une préface de Scorsese, a été réédité chez Calmann Lévy en février. L'auteur fera une conférence et une séance de signatures à la librairie de la Cinémathèque le 28 mars. Lors du vernissage de l'exposition, Ciment a insisté sur l'indispensable lecture du livre de Philippe Fraisse, Le cinéma au bord du monde : une approche de Stanley Kubrick, paru chez Gallimard en juin dernier et dont l'auteur a été invité à faire une conférence le 11 avril.

Taschen réédite The Stanley Kubrick Archives, Stanley Kubrick's Napoleon : The Greatest Movie Never Made, et Stanley Kubrick The Complete Films.

Les Cahiers de cinéma publient Stanley Kubrick, une vie en instantanés de Christiane Kubrick, qui fera une séance de rencontres dédicaces jeudi 24 mars et Stanley Kubrick, l'humain ni plus ni moins, de Michel Chion.

Les éditions de la transparence ont lancé la semaine dernière Stanley Kubrick : une odyssée philosophique, de Sam Azulys, qui analyse l'oeuvre cinématographique à travers la philosophie.

Les magazines Trois couleurs (MK2) et Les Inrockuptibles diffusent depuis quelques jours des hors-séries consacrés au cinéaste et à l'exposition. L'avant-scène cinéma a préféré se concentrer sur l'un de ses films, 2001 : L'odyssée de l'espace, dans son n° 580, paru le 3 mars.

L'actualité Kubrick se prolongera dans les salles : tout d'abord avec la projection en copie restaurée d'Orange mécanique au Festival de Cannes pour les 40 ans du film, mais aussi avec une rétrospective nationale de ses plus grands films.

Cet article fait partie du dossier:

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre