La littérature à l'heure du street marketing et du rap

Rachid Santaki © Romain Slocombe

La littérature à l'heure du street marketing et du rap

Pour promouvoir son polar Des chiffres et des litres, Rachid Santaki sillonne la France à la rencontre d'un public jeune qu'il veut conquérir grâce aux codes du hip hop.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter,
avec alw,
Créé le 29.02.2012 à 00h00,
Mis à jour le 29.02.2012 à 00h00

Rachid Santaki, qui publie jeudi 1er mars le polar Des chiffres et des litres aux éditions Moisson rouge, s'adonnera à une nouvelle forme de promotion. A partir du 12 mars, il se rendra dans les lycées, médiathèques, antennes jeunesse et rues de 40 villes de France, à la rencontre des jeunes qui ne vont pas traditionnellement dans les librairies. Cela afin de leur expliquer le travail d'auteur et de leur donner envie de lire et d'écrire, en désacralisant l'objet livre.

Le deuxième roman de cet ancien éducateur sportif de boxe thaïlandaise et fondateur du magazine de hip hop 5Styles retrace l'histoire d'Hachim, un adolescent brillant, passionné de culture hip hop, qui va se laisser influencer par les caïds et trafiquants de drogue de Saint-Denis, sur fond de Coupe du monde 1998 au Stade de France.

Pour la parution de son premier roman, Les anges s'habillent en caillera (Moisson rouge, 2011, 6 000 exemplaires vendus), Rachid Santaki s'était déjà rendu dans une vingtaine de collèges, lycées et instituts de formation.

"J'utilise les codes du hip hop pour descendre les belles lettres françaises de ses étagères et les rendre à la rue, pour faire tourner la littérature sur la tête et lui faire parler le céfran”, explique-t-il.

Le rappeur Mac Tyer a réalisé la “B. O.” du livre, qui tourne sur son blog et différentes plateformes vidéo. Un clip/court-métrage, tourné les 6 et 7 mars à Saint-Denis et réalisé par Pierre Lacan (réalisateur l'an dernier de Légitime défense avec Jean-Paul Rouve), sera disponible le 10 mars en streaming sur Internet.

Enfin, l'auteur sillonne les rues de Paris et de banlieue pour une campagne d'affichage, de distribution de flyers, de réalisation de pochoirs et boards à proximité des lycées, collèges, salles de concert et cinéma.

29.02 2012

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités