Médias

Pour avoir écrit un livre d’entretien avec Jean-Luc Mélenchon, De la vertu (éd. de l'Observatoire), la journaliste de L’Obs, Cécile Amar, a été sanctionnée, révèle Mediapart ce samedi 25 mars. Cette sanction intervient quelques mois après après le licenciement de Aude Lancelin, pour divergences politiques avec la ligne éditoriale. Elle avait d'ailleurs raconté les coulisses du magazine appartenant au groupe Le Monde dans un essai, Le monde libre (Les liens qui libèrent), récompensé par le prix Renaudot Essai 2016.
 

Matthieu Croissandeau dément la sanction contre Cécile Amar

Lundi 28 mars, le directeur de la rédaction de L'Obs a démenti les révélations de Mediapart. Lire notre article.


Mediapart raconte la chronologie des événements. "Le 1er février dernier, Cécile Amar prévient le directeur de la rédaction, Matthieu Croissandeau, qu’elle projette de faire un livre d’entretien avec la figure de proue de la France insoumise. Le directeur de la rédaction n’y voit pas, à l’époque, d’objection, ce qui est normal puisque la journaliste a précisément pour charge au sein de l’hebdomadaire de suivre, seule, la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, en même temps que celle de Benoît Hamon, en association avec un autre confrère."

Hiérarchie crispée

Le livre sort mercredi dernier - Jean-Luc Mélenchon l'a d'ailleurs dédicacé à Livre Paris hier. Le jeudi 23 mars, La lettre A explique que l'ouvrage cosigné par la journaliste politique, arrivée en septembre au sein de L'Obs, "crispe la hiérarchie" de l'hebdomadaire. Médiapart enquête et affirme que "dans les heures qui suivent, la journaliste est informée par Matthieu Croissandeau qu’il a décidé de lui interdire désormais de suivre pour le compte du magazine la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Le même Matthieu Croissandeau confirme par ailleurs par écrit à la Société des rédacteurs de L’Obs, qui est alertée de l’affaire, qu’il a décidé de sanctionner la journaliste, mais il doit convenir, toujours par écrit, qu’elle l’avait bel et bien informé de ce projet."

La sanction est d'autant plus surprenante que de nombreux journalistes du magazine ont souvent écrit ou coécrit des livres politiques paraissant en période électorale.

Cécile Amar a rédigé plusieurs ouvrages politiques sur le PCF, Lionel Jospin, Fadela Amara, François Hollande et Jacques Delors.

 





Commentaires (4)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
M

Maxime Campergue

il y a 3 ans à 09 h 44

On pouvait ne pas en attendre moins de la hiérarchie de L'Obs !


G

GeorgesOlivier

il y a 3 ans à 10 h 13

Preuve que Jean Luc Mélenchon leur fait très mal. La droite libérale ne saurait supporter, dans leurs manipulations médiatiques, des gens qui participeraient de quelque façon que ce soit à les dénoncer dans leurs arnaques.


M

Marie-paule Bernadac

il y a 3 ans à 12 h 05

C'est scandaleux , mais pas étonnant de la part de ce torchon qu'est devenu l' Obs !


O

Olivier Journeau

il y a 3 ans à 21 h 15

Je me désabonne sans tarder du nouvel obs.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités