La Glace et le ciel, exploration de la Planète blanche | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 20.10.2015 à 17h29 (mis à jour le 20.10.2015 à 18h00) Cinéma

La Glace et le ciel, exploration de la Planète blanche

Claude Lorius dans "La Glace et le ciel" - Photo PATHÉ

Luc Jacquet revient en Antarctique et, après les manchots de La Marche de l'Empereur, le documentariste s'intéresse au scientifique et explorateur Claude Lorius dans La Glace et le ciel.

Présenté en clôture du dernier Festival de Cannes et en salles le 21 octobre, La glace et le ciel, le documentaire de Luc Jacquet (La marche de l'Empereur, Il était une forêt) raconte l'itinéraire de Claude Lorius, embarqué à la fin des années 1950 pour explorer l'Antarctique. Depuis, le glaciologue français, 83 ans, a consacré sa vie à ce continent et a mis en évidence le lien entre les gaz à effet de serre et l'évolution du climat.

Luc Jacquet a eu l'idée du film en lisant l'ouvrage de Claude Lorius Voyage en Antrhopocène (Actes sud, 2011). Le documentariste a d'abord voulu filmer une série d'entretiens avec le scientifique. Après ces dix jours de tournage, il a voulu aller plus loin avec un long-métrage. Son film, composé d'images d'archives, de reconstitutions et de témoignages actuels, a pour objectif de rendre hommage à l'explorateur – 22 expéditions en 28 ans. 

Claude Lorius a écrit de nombreux livres, même si certains ne sont plus disponibles: Glaces de l'Antarctique: un mémoire, des passions (Odile Jacob, 1991), Les glaces (De vive voix, 2001), Le grand défi des pôles, avec Bertrand Imbert (Gallimard, 2007), Planète blanche: les glaces, le climat et l'environnement (Odile Jacob, 2008). Il a également préfacé l'ouvrage collectif L'aventure polaire (Le pommier, 2007) et Trois marins pour un pôle de Paul Tréguer (Quae, 2010).

Pour la sortie du film, Paulsen a publié le 15 octobre un album signé de Luc Jacquet et de Claude Lorius avec la collaboration de Gilles Ramstein et Jérôme Chapelle. Actes Sud junior publie le 21 octobre une biographie du scientifique destinée aux plus de 8 ans.

close

S’abonner à #La Lettre