Manifestation

La foire de Brive, un remède à la crise en librairie

Yann Moix, Pierre Lemaitre et Léonora Miano, respectivement prix Renaudot, Goncourt et Fémina se retrouvent à la foire de Brive. - Photo SYLVAIN MARCHOU/ FOIRE DU LIVRE DE BRIVE

La foire de Brive, un remède à la crise en librairie

Alliant stars populaires et auteurs plus littéraires, la foire du livre qui s'est terminée dimanche 10 novembre a su séduire les visiteurs repartis les bras chargés de livres.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter,
à Brive-la-Gaillarde,
Créé le 11.11.2013 à 19h28,
Mis à jour le 12.11.2013 à 12h51

Malgré la pluie nourrie sur la place du marché de Brive-la-Gaillarde, le public s'est rué à la foire du livre du 8 au 10 novembre, pour rencontrer les 350 auteurs invités, dont plusieurs venus de Paris à bord de l'Orient Express, où ils ont goûté dès 10h du matin aux spécialités locales, gentiane, alcool de figue, foie gras, rôti de lièvre et autres réjouissances.
 
L'affluence a été forte. Dans l'attente de chiffres définitifs, Yannick Gazeau, directeur du Cultura de Brive et représentant de l'ensemble des libraires, a constaté que les ventes de livre durant le salon ont été proches de celles de l'an passé qui avait été la meilleure édition pour la ville déclarant que ce type de manifestation est "un remède à la crise actuelle de la librairie." Le député maire de Brive a ajouté lors de la conférence de presse bilan que la foire "est aussi un événement majeur pour l'économie du livre de notre région."
 
La foire du livre de Brive a accueilli ses traditionnelles stars comme Amélie Nothomb ou Gilles Legardinier, des acteurs comme Jean Rochefort ou Line Renaud et des personnalités du petit écran comme Michel Drucker, les frères Bogdanov ou Nelson Monfort mais parvient aussi à développer un pan, plus "festival du livre" avec des rencontres littéraires. Elle a d'ailleurs reçu cette année tous les lauréats des Prix littéraires de l’automne attribués à ce jour : Pierre Lemaitre, Prix Goncourt (Au revoir là-haut, Albin Michel) qui a vendu 700 exemplaires durant le salon, Yann Moix, Prix Renaudot (Naissance, Grasset), Léonora Miano, Prix Fémina (La saison de l’ombre, Grasset) et Christophe Ono-dit-Biot, Grand Prix du roman de l’Académie française (Plonger, Gallimard).
 
Hommage à Jean-Marc Roberts

Alain Mabanckou était le président de cette édition mettant en avant dans des conférences ses "coups de coeur" comme Pia Petersen ou Thomas B. Reverdy voulant transmettre l'idée que "la langue française a une géographie plus étendue et plus mobile".

 
Dans l'espace Gazeau, les conférences ont fait salle comble comme celle où les auteurs de bande dessinée Pénélope Bagieu et Zep ont croisé leur expérience ou la réflexion sur les vies intérieures menées par Arnaud Cathrine et Thomas Clerc. Claudie Gallay a reçu durant la foire le prix France Bleue / Terre de France pour Une part de ciel  (Actes Sud) et Emilie Frêche celui des lecteurs de la ville de Brive pour Deux étrangers (Actes Sud).
 
Enfin un hommage a été rendu à Jean-Marc Roberts au forum des lecteurs le samedi après-midi. La veille au soir, de façon plus informelle, plusieurs éditeurs et auteurs se sont réunis à la Truffe noire pour chanter une quinzaine de chansons qu'il aimait. Jean Rochefort qui a dédié son autobiographie à l'ancien patron de Stock est même venu dans les choeurs. L'éditeur disparu en mars dernier, avait en effet pour habitude, lors de la foire de Brive, de finir les dîners dans ce restaurant, au piano, à chanter de la variété française, de Daniel Balavoine à Michel Berger en passant par Johnny Hallyday.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités