La Closerie des Lilas récompense Saïdeh Pakravan et Marceline Loridan-Ivens | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 09.04.2015 à 16h01 (mis à jour le 09.04.2015 à 17h00) Proclamation

La Closerie des Lilas récompense Saïdeh Pakravan et Marceline Loridan-Ivens

Saïdeh Pakravan - Photo DR

Le prix de la Closerie des Lilas et le prix de l'Académie Lilas ont été décernés le 8 avril à la romancière Saïdeh Pakravan et à la cinéaste Marceline Lorian-Ivens.

Le prix de la Closerie des Lilas 2015 a été attribué à Saïdeh Pakravan pour Azadi ( Belfond). Ce roman plonge les lecteurs dans Téhéran, en juin 2009, après les élections truquées qui ont imposé pour la seconde fois M. Ahmadinejad à la tête de la République islamique d'Iran. Une colère sourde s'empare de la jeunesse instruite de Téhéran et les manifestations se multiplient malgré une répression féroce.

Le prix de l’Académie Lilas 2015, qui désigne la personnalité féminine de l'année, a été remis à Marceline Loridan-Ivens, la cinéaste française qui publie cette année Et tu n’es pas revenu, chez Grasset. Née en 1928, déportée à Auschwitz-Birkenau avec son père, elle a été actrice, scénariste, réalisatrice. On lui doit notamment La petite prairie aux bouleaux, avec Anouk Aimée (2003), de nombreux documentaires avec Joris Ivens, et Ma vie balagan (Robert Laffont, 2008).

Le jury permanent a délibéré en compagnie des membres du jury invité de l'édition 2015, qui comptait notamment cette année Amélie Nothomb, Elisabeth Roudinesco ou encore Aurélie Filippetti. Les deux lauréates se verront remettre un stylo-plume de la maison Montblanc, partenaire du prix depuis sa création en 2007. Saïdeh Pakravan sera également l’invitée privilégiée de la Closerie des Lilas pendant une année, pour un montant de 3 000 euros.
 
En 2014, Lola Lafon était couronnée pour La petite communiste qui ne souriait jamais chez Actes Sud, et Annick Cojean était désignée personnalité féminine de l'année. 
close

S’abonner à #La Lettre