Jean-Pierre Améris adapte Sorj Chalandon | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 11.07.2019 à 18h01 (mis à jour le 11.07.2019 à 19h00) Cinéma

Jean-Pierre Améris adapte Sorj Chalandon

Sorj Chalandon - Photo GRASSET/J.-F. PAGA

Le réalisateur tourne depuis le 3 juin l’adaptation de Profession du père de Sorj Chalandon paru chez Grasset.

Le réalisateur Jean-Pierre Améris (Les émotifs anonymes, Une famille à louer), tourne à Lyon depuis le 3 juin et jusqu’au 19 juillet l’adaptation du roman de Sorj Chalandon, Profession du père (Grasset, 2015). Produit par Curiosa et France 3 Cinéma, le film met en scène Benoît Poelvoorde, acteur fétiche du réalisateur, ainsi qu’Audrey Dana et Jules Lefebvre. Le scénario a été coécrit par Jean-Pierre Améris et Murielle Magellan, sans intervention de Sorj Chalandon.
 
L’auteur et journaliste, figure de la rentrée littéraire avec son prochain roman, Une joie féroce à paraître le 14 août chez Grasset, préfère que les adaptations de ses œuvres lui "échappent". "Je laisse toute latitude aux auteurs et aux metteurs en scène, a déclaré l’écrivain dans un entretien accordé à Livres Hebdo. Je veux être là s'ils ont besoin de moi mais je ne veux pas intervenir. Avec Jean-Pierre Améris [...] j'ai parlé de mes parents, je lui ai donné des photos mais je n'ai pas lu le scénario qu'il a coécrit avec Murielle Magellan. […] C'est leur œuvre. Le partage, c'est ça. Et c'est quelque chose de bouleversant de voir ses personnages prendre d'autres visages."
 
Profession du père
narre l’histoire d’Emile, un garçon de 13 ans qui subit les lubies et les mauvais traitements de son père, qui s'imagine un jour parachutiste, un autre pasteur ou agent secret américain, devant sa mère indifférente. Une nuit, alors qu'Emile a 13 ans, son père se réveille rebelle chargé de tuer le général de Gaulle. Il enrôle Emile dans son organisation secrète. Le roman a remporté le prix du Style 2015.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre