Lauréat

Jean-Paul Dubois, choix Goncourt du Royaume-Uni

Jean Paul Dubois - Photo PATRICE NORMAND

Jean-Paul Dubois, choix Goncourt du Royaume-Uni

Le lauréat du prix Goncourt 2019 a été désigné choix Goncourt du Royaume-Uni par les étudiants en français de 7 universités britanniques.

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 16.12.2019 à 20h07,
Mis à jour le 16.12.2019 à 21h00

Jean-Paul Dubois, lauréat du Prix Goncourt 2019, est également devenu le 13 décembre le premier lauréat du choix Goncourt du Royaume Uni a annoncé l'académie.

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon (l'Olivier) a été désigné par les étudiants en français de 7 universités (Oxford, Cambridge, Warwick, Queen’s University Belfast, Cardiff, St Andrews et Aberdeen). Le juré Didier Decoin devait être du voyage pour proclamer ce premier choix britannique mais a été retenu à Paris faute de trains.

Le Royaume Uni a décidé de rejoindre les 20 pays qui participaient au choix Goncourt en 2019. "Le Choix Goncourt du Royaume-Uni est organisé par le service Enseignement supérieur, recherche et innovation de l’Ambassade de France et par l’Institut français du Royaume-Uni, en collaboration avec la Maison Française d’Oxford et avec le soutien de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Le projet est réalisé en partenariat avec la librairie La Page, la plus ancienne librairie française de Londres." indique sur son site l'academie.

Dans son livre, Jean-Paul Dubois raconte l'histoire de Paul Hansen, incarcéré depuis deux ans à la prison de Bordeaux. Le protagoniste se souvient dans ce roman des éléments de sa vie, de son enfance à son poste de surintendant à  l'Excelsior et de ce qui l'a mené à la prison.

"Tout ce qui fait la puissance romanesque de Jean-Paul Dubois est là, dans ce livre.(...)  C'est-à-dire l'attention portée à ces gens de rien, sans jamais aucun misérabilisme, et même avec une tendre ironie, la capacité à raconter leurs histoires par des tours et détours qui n'égarent jamais le lecteur, mais ne font que l'attacher à ces pauvres héros envapés" écrit Olivier Mony dans son avant-critique du roman publié dans le Livres Hebdo du 28 juin.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités